Ça coûte combien une Coupe du Monde de football ?





Saviez-vous que le Qatar prévoit un budget de 200 milliards de dollars pour accueillir la Coupe du Monde 2022? De quoi combler 10 fois le trou de la Sécurité Sociale en France (16,2 milliards d’euros)… Une somme astronomique qui nous amène à nous poser avec encore plus d’insistance la question du financement d’un Mondial de football à l’heure où le Brésil essaye tant bien que mal de limiter la facture pour l’été 2014. Combien coûte l’organisation du tournoi? Qui paye quoi? Qui se partagent les recettes? Essayons de déchiffrer ensemble les tenants et aboutissants économiques de la plus prestigieuse des compétitions de football!

Le coût d’organisation d’un Mondial de foot

Avant de parler de chiffres, il est primordial de comprendre le mécanisme mis en place tous les quatre ans. Le coût de l’organisation d’une Coupe du monde est globalement réparti sur trois échelles. L’une incombe directement au comité d’organisation local tandis que les deux autres sont prises en charge plus ou moins équitablement selon les pays entre l’État et le privé.

Le comité d’organisation du Mondial

Le comité d’organisation local (COL), comme son nom l’indique, est le principal acteur de la mise en place d’un Mondial, même si son budget restez assez limité. Ce dernier oscille généralement entre 300 et 450 millions d’euros pour la planification du tournoi, l’embauche du personnel, l’animation autour des stades et la commercialisation des billets. Il appartient également au COL de sélectionner les stades et de répartir les différentes affiches entre chacun d’eux.

Les infrastructures sportives

Qui dit Coupe du Monde, dit construction et rénovation de stades. Une tâche qui incombe généralement aux collectivités locales, à l’Etat et plus rarement à un certaines entreprises privées. Les montants investis varient logiquement d’un Mondial à l’autre selon la nécessité du pays hôte. A titre d’exemple, l’Afrique du Sud a déboursé environ un milliard d’euros pour ériger ou rénover ses enceintes en 2010. Un montant que le Brésil devrait largement dépasser pour la Coupe du Monde 2014 puisque les travaux du stade Mané-Garrincha (Brasilia) ont nécessité pas moins de 500 millions d’euros à eux-seuls alors que la facture initiale était de 250 millions.

Les autres infrastructures

La responsabilité des pays hôtes ne se limitent pas au domaine sportif. Ces derniers doivent soutenir l’action de leur comité d’organisation en matière de sécurité, de transport public ou encore d’hébergement. Autant de sources de dépenses supplémentaires qui pèsent souvent lourd dans la balance au moment de faire les comptes. A titre d’exemple, l’Allemagne a dépensé plus de 4 milliards rien que pour la modernisation de son réseau de transports en 2006…

Schéma des flux d’argent de la Coupe du Monde 2006*

Ça coûte combien une Coupe du Monde de football ?*En millions d’euros

Les primes allouées aux sélections explosent

En plus de la subvention dédiée au comité d’organisation, la FIFA se charge également de distribuer les primes aux 32 participants de la phase finale du tournoi. Quelques 420 millions de dollars (voir tableau) ont ainsi été partagés en 2010, soit une augmentation considérable de 45% par rapports aux montants versés quatre ans plus tôt en Allemagne. Cette dotation comprend aussi la contribution versée aux clubs qui ont mis à disposition des équipes nationales des joueurs avec lesquels ils sont sous contrat (nouveauté depuis le Mondial sud-africain).

Arrivent ensuite, les coûts liés à la production du signal (11% du budget) et les indemnités versées aux équipes participantes et officiels au titre des frais de déplacement et d’hébergements (7%).

Evolution des primes du Mondial entre 2006 et 2010

Ça coûte combien une Coupe du Monde de football ?

Recettes : La FIFA se taille la part du lion

D’après les rapports financiers publiés par la FIFA, le Mondial sud-africain a généré plus de 2,2 milliards d’euros de revenus, soit une croissance de plus de 20% par rapport à 2006 (1,8 milliards d’euros). Un bond qui s’explique en grande partie par la globalisation de la commercialisation des droits médias et marketing des Coupes du Monde 2010 et 2014. A noter que la FIFA a connu une hausse de l’ordre de 47% en ce qui concerne ses revenus TV et plus de 55% pour ses droits commerciaux. Une bonne pioche pour l’organisation dirigée par Sepp Blatter puisque ces deux postes représentent 95% des revenus du Mondial!

Ça coûte combien une Coupe du Monde de football ?

La FIFA se taille également la part du lion sur l’organisation de la compétition puisqu’elle se réserve les principaux revenus, n’accordant au comité d’organisation que la perception directe des ressources issues de la billetterie plus une petite aide qui contribue généralement pour un tiers aux revenus du budget d’organisation. Sur ses 556 millions d’euros de budget, le COL allemand a par exemple pu conserver 111 millions sur 156 millions dégagés.

Mais là encore, les accords diffèrent d’un Mondial à l’autre et il extrêmement compliqué de faire la part des choses entre les chiffres avancés par le propriétaire de l’évènement, ceux des gouvernements des pays hôtes, les enquêtes menées par la presse, et les rumeurs…

La Coupe du Monde de plus en plus chère

Pour boucler la boucle, on vous invite à méditer sur le fait que le Qatar déboursera 4 fois plus que pour les Mondiaux 1998 (France), 2006 (Allemagne), 2010 (Afrique du Sud), 2014 (Brésil) et 2018 (Russie) réunis pour organiser le Mondial 2022… Avec une autre question en suspens : jusqu’où monteront les enchères?

Ça coûte combien une Coupe du Monde de football ?

Malik Touzri

à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires