Savez-vous le point commun entre la ville de Nice  et l’Islande ? Si l’on prend en compte uniquement la population municipale, la ville du Sud et le pays du grand Nord ont exactement le même nombre d’habitants, aux alentours des 330,000 ! C’est dire à quel point l’exploit des Islandais de se qualifier pour leur première Coupe du Monde est incroyable et majestueux. S’ils n’auront rien à perdre et pourront évoluer sans pression, la Strákarnir Okkar aura à cœur de prouver que sa présence n’est pas due au hasard. Ce qu’ils avaient déjà (très) bien fait lors de l’Euro 2016.

Statistiques et Performances

  • Bilan éliminatoires : 22 points – 1er
  • Résultat Coupe du Monde 2014 : NQ
  • Nombre de Phases finales en Coupe du Monde : Aucune
  • Meilleur résultat en Coupe du Monde : Aucun
  • Sélectionneur / Capitaine : Heimir Hallgrímsson / Aron Gunnarsson
  • Classement FIFA : 22éme

Cotes et Matchs de l’Islande à la Coupe du Monde 2018

Pour son premier match en Coupe du Monde dans l’histoire, le tirage n’aura pas fait les choses à moitié en réservant l’Argentine aux Islandais ! Une rencontre face aux équipiers de Lionel Messi qui attirera certainement de très nombreux curieux devant leur petit écran tant tous les scénarios sont possibles. Mais une éventuelle qualification, c’est surtout lors de son deuxième et très compliqué match que l’Islande la jouera. S’ils ne prennent pas de points lors de ces deux matchs, ils pourront jouer sans pression contre la Croatie, une équipe qu’ils ont devancée lors des qualifications. Une fameuse référence.

Liste des Matchs de l’Islande à la Coupe du Monde 2018

  • Samedi 16 Juin (15h00) : Argentine – Islande, à Moscou (Spartak)
  • Vendredi 22 Juin (17h00) : Nigéria – Islande, à Volgograd
  • Mardi 26 Juin (20h00) : Islande – Croatie, à Rostov-sur-le-Don

Superbes. Compte tenu du très faibles nombre d’habitants en Islande (qui de plus, ne compte aucune diaspora, contrairement à la plupart des pays africains), les qualifications pour la Coupe du Monde furent absolument incroyables. Terminer devant la Croatie, l’Ukraine et la Turquie n’est pas donné à n’importe quel pays. Faut-il également rappeler à quel point l’Euro 2016 (leur premier tournoi à ce niveau) fut une réussite ? Demandez aux Anglais (éliminés en huitième) ce qu’ils en pensent… ! Le capital sympathie de ce groupe est immense et force est de constater que le sélectionneur Heimir Hallgrímsson a su reprendre de main de maitre sa sélection après le départ du désormais légendaire Lars Lagerback.

Composé d’une grosse base de joueurs évoluant au Danemark, en Suède ou en Norvège, les Islandais peuvent surtout compter sur plusieurs titulaires dans d’excellents clubs du subtop européen. Citons notamment la paire défensive Ragnar Sigurðsson / Sverrir Ingi Ingason qui joue en Russie, à Rostov, les milieux « Made in England » Aron Gunnarsson (Cardiff City), Birkir Bjarnason (Aston Villa), Jóhann Berg Guðmundsson (Burnley) et surtout la star d’Everton Gylfi Sigurðsson. Avec très peu de rassemblements par an, de nombreuses équipes nationales n’ont pas vraiment le temps d’avoir de bons automatismes ce qui donne souvent place à des résultats surprenants. Ce n’est pas le cas des Islandais avec des joueurs qui sont capables d’élever leur niveau de jeu de manière quasi surprenante en équipe nationale et fondent l’un des meilleurs collectifs au monde. Attention tout de même en cas de blessures de deux ou trois éléments clés. Les remplaçants sont de qualité moindre – pas vraiment une surprise pour un si petit pays.

Classement de l’Islande à la Coupe du Monde

Voici le classement actualisé de l’équipe d’Islande dans ce groupe D :

Pronostic sur l’Islande au Mondial 2018

Favoris pour… la dernière place du groupe selon les sites de paris sportifs, les Islandais adoreraient de nouveau être sous-estimés ! Gageons que ce ne sera certainement pas le cas des adversaires des hommes d’Heimir Hallgrímsson. Il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte de la dangerosité des Islandais à la vue de leur Euro 2016 et de leurs qualifications. C’est pour cela que nous voyons bien un scénario avec deux matchs nuls et une courte défaite, des tas de louanges mais… une élimination au premier tour. Ils soufreront également du manque de profondeur de leur banc. Et il faut dire que le tirage n’a pas vraiment verni les Islandais.

Parie sans risque sur l’Islande en profitant des bonus de bienvenue :

# Sites de Paris Bonus Max Bonus Offert Note Descriptif Parier
1 BetClic 100 € * Pari gratuit A+ Revue Parier
2 ZEbet 150 € * Paris gratuits offerts A Revue Parier
3 Netbet 100 € * Pari remboursé + crédits A Revue Parier
4 PMU 100 € * 1er pari sportif remboursé 100€ A- Revue Parier
à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires