Cote Russie Coupe du Monde

Faire l’analyse d’un pays organisateur est toujours un exercice assez compliqué en Coupe du Monde. Et ce d’autant plus si, comme la Corée du Sud, le Japon ou l’Afrique du Sud dans le passé, la sélection organisatrice est théoriquement assez faible. C’est le cas d’une équipe nationale russe qui fut ultra-décevante lors de sa dernière compétition au niveau européen (défaites contre la Slovaquie et le Pays de Galles à l’Euro 2016)  et dont les matchs amicaux ne donnent pas trop confiance. Reste que en tant que pays hôte et avec un président aussi influent que Vladimir Poutine ; sans oublier le support de tout un peuple, la qualification au minimum pour les huitièmes devrait être parfaitement atteignable.

Statistiques et Performances

  • Bilan éliminatoires : Qualifiée directement comme pays organisateur
  • Résultat Coupe du Monde 2014 : Premier Tour
  • Nombre de Phases finales en Coupe du Monde : 11éme
  • Meilleur résultat en Coupe du Monde : Quatrième (1966)
  • Sélectionneur / Capitaine : Stanislav Tchertchessov / Igor Akinfeïev
  • Classement FIFA : 65éme

Cotes et Matchs de la Russie à la Coupe du Monde 2018

En héritant (selon nous) de l’équipe la plus faible de la Coupe du Monde (l’Arabie Saoudite), les Russes ont déjà eu un fameux coup de pouce du destin. Et ce d’autant plus qu’ils débuteront par ce match à priori facile pour enchainer ensuite avec les coriaces Egyptiens et finir le premier tour avec les favoris Uruguayens. Une montée en puissance idéale dans la difficulté des matchs. Gageons que les Russes pourraient très bien être déjà qualifiés avant même leur dernière rencontre. Le potentiel 8éme de finale sera une autre paire de manches… (Probablement contre l’Espagne ou le Portugal).

Liste des Matchs de la Russie à la Coupe du Monde 2018

  • Jeudi 14 Juin (17h00) : Russie – Arabie Saoudite, à Moscou (Loujniki)
  • Mardi 19 Juin (20h00)  : Russie – Egypte, à Saint-Pétersbourg
  • Lundi 25 Juin (16h00) : Uruguay – Russie, à Samara

Contrairement aux qualifications pour l’Euro (ou participe désormais le pays organisateur), l’hôte de la Coupe du Monde n’a le droit à aucun match officiel avant d’arriver à son évènement. C’est bien entendu un désavantage, les matchs amicaux étant souvent trompeurs. Sur les deux dernières années, nous auront noté une nette amélioration par rapport à l’Euro 2016 ou les Russes furent catastrophiques. En Coupe des Confédérations, les Aigles Russes ont battu la Nouvelle-Zélande (2-0) et n’ont perdu que de toute justesse contre le Portugal (0-1) et le Mexique (1-2). De plus, un récent 3-3 contre l’Espagne aura marqué les esprits de manière positive. Avec des amicaux ultra-compétitifs (Argentine, Espagne, France, Brésil, …), la Russie devrait arriver bien préparée en Juin 2018.

Niveau effectif, il faut vraiment être un suiveur de la Premier League ou un grand passionné du football mondial pour connaitre plus d’un ou deux joueurs. De fait, mis-à-part le Germano-Russe Roman Neustädter (Fenerbahce) et le Russo-Espagnol Denis Cheryshev (Villareal), tous les joueurs russes évoluent dans le championnat local. Seul joueur vraiment connu en Europe : Yuri Zhirkov, qui évolua deux saisons à Chelsea avec très peu de succès. Point positif : les joueurs sont assez jeunes (ce qui change par rapport à l’Euro 2016) et se connaissent très bien puisqu’ils évoluent presque tous dans les mêmes clubs : le Spartak, le CSKA et le Lokomotiv (Moscou) ou le Zenith Saint-Pétersbourg. Dommage tout de même : tous les pays ou les joueurs ont l’avantage de gagner (très bien) leur vie uniquement dans le championnat local sans avoir la possibilité de s’améliorer à l’étranger font rarement de bons résultats.

Classement de la Russie à la Coupe du Monde

Voici le classement actualisé de l’équipe de Russie dans ce groupe A :

Pronostic sur la Russie au Mondial 2018

Dans l’histoire de la Coupe du Monde, une seule nation organisatrice n’est pas arrivée à se qualifier au moins pour le second tour : l’Afrique du Sud en 2010. Un tel scénario est envisageable pour les Russes mais tout de même peu probable. Avantagés par un tirage…pour le moins avantageux, poussé par l’un des personnages politiques les plus charismatique (bien que controversé) au monde et certainement un petit peu aidés par l’arbitrage, un huitième de finale est le strict minimum pour la Russie. Reste qu’aller plus loin sera très difficile et qu’avec des cotes assez peu attrayantes (vers 1,8 contre 1 pour une qualification conjointe de la Russie et de l’Uruguay) nous ne mettrons pas trop d’argent sur cette équipe, sauf dans le cas d’un pari gratuit.

Parie sans risque sur la Russie en profitant des bonus de bienvenue :

# Sites de Paris Bonus Max Bonus Offert Note Descriptif Parier
1 BetClic 100 € * Pari gratuit A+ Revue Parier
2 ZEbet 150 € * Paris gratuits offerts A Revue Parier
3 Netbet 100 € * Pari remboursé + crédits A Revue Parier
4 PMU 100 € * 1er pari sportif remboursé 100€ A- Revue Parier
à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires