Parissportifs.com rend visite à Betclic!

31 mars 2010 par · Commentaires fermés sur Parissportifs.com rend visite à Betclic! 






Le 24 février dernier, parissportifs.com rendait visite à Betclic sur l’ile de Malte pour comprendre un peu mieux ce qui se passe dans les coulisses de l’opérateur de paris sportifs numéro 1 en France. Notre envoyé spécial, Florent, a eu la chance de profiter un peu du soleil méditerranéen (ainsi que des petits avantages qui vont avec, comme vous pourrez le voir) en se rendant jusqu’à la tour Portomaso, là où se situent les bureaux du service client de Betclic.

Une fois arrivé, Florent a rencontré pour nous Mickael Marceau, responsable du département français de ce service client, qui lui a expliqué son rôle et auprès duquel il en a appris un peu plus sur les moyens mis en place par Betclic pour répondre au mieux aux questions que vous et d’autres utilisateurs peuvent avoir.

Les préparatifs pour la Coupe du Monde 2010, l’offre de bienvenue spéciale à l’inscription depuis parissportifs.com et les chiffres clés du service client français sont autant de sujets dont Mickael et Florent ont discuté. Ce dernier a également pu visiter le centre d’appel à partir duquel les demandes par téléphone sont traitées et se rendre compte des questions qui reviennent le plus souvent.

Nous travaillons déjà sur plusieurs autres idées de reportages à venir, revenez régulièrement sur le site ou suivez-nous sur Facebook / Twitter pour ne rien rater !





-->


Le 24 février dernier, parissportifs.com rendait visite à Betclic sur l’ile de Malte pour comprendre un peu mieux ce qui se passe dans les coulisses de l’opérateur de paris sportifs numéro 1 en France. Notre envoyé spécial, Florent, a eu la chance de profiter un peu du soleil méditerranéen (ainsi que des petits avantages qui vont avec, comme vous pourrez le voir) en se rendant jusqu’à la tour Portomaso, là où se situent les bureaux du service client de Betclic.

Sneijder ambitieux pour les Pays-Bas

31 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






A 25 ans, Wesley Sneijder est le stratège de l’équipe des Pays-Bas pour la Coupe du Monde. Auteur d’un Euro lumineux (marqué par deux réalisations et deux titres de « meilleur homme du match ») malgré une élimination en quarts de finale face à la Russie, Sneijder veut croire à un avenir victorieux pour les Oranjes, alors qu’il prendra part à sa quatrième phase finale d’une compétition internationale. L’actuel milieu de terrain de l’Inter Milan espère marcher sur les traces de ses glorieux aînés (deux finales de Coupe du Monde, en 1974 avec Johan Cruyff puis en 1978), voire faire encore mieux en rapportant une première victoire en Coupe du Monde au pays.

Sur un plan personnel, Sneijder, formé à l’Ajax, réalise une saison pleine avec le club intériste : « Je me sens très en forme et dans un état d’esprit solide« , explique le Néerlandais. Il livre même le secret de son nouvel entraîneur José Mourinho : « Il est très professionnel, mais ce sont ses méthodes qui font de lui un technicien à part. Il est rigoureux et méticuleux, ce qui le pousse à effectuer un travail en profondeur avec chacun de ses joueurs. Avec lui, le moindre petit détail a son importance« .

Avec les Pays-Bas, Sneijder, qui a connu sa première sélection en 2003, souhaite remporter un nouveau titre international après celui de 1988 conquis par le trio van Basten, Gullit et Rijkaard. Pour valider leur billet pour l’Afrique du Sud, les Oranjes ont réussi une phase de qualification parfaite avec huit succès en autant de rencontres. De quoi afficher de hautes ambitions pour cette Coupe du Monde : « Je pense que nous irons au-delà de la phase de groupes. Ensuite, nous verrons au fur et à mesure. Il faut aussi un peu de chance pour tirer son épingle du jeu lors de compétitions de ce niveau« . Pour lui, le groupe des Pays-Bas, également composé du Cameroun, du Danemark et du Japon est « très difficile« .

Au sein de cette sélection de grands talents, Wesley Sneijder occupe une place de choix : « Je veux être un joueur clé. J’aime évoluer derrière les attaquants. Je suis aussi content de retrouver les autres internationaux, car nous ne nous voyons vraiment pas souvent« . Avec les van der Vaart, Kuyt, van Bommel, van Persie, Robben, Babel et autres Huntelaar, il a un objectif bien précis : « C’est clair, nous voulons devenir champions du monde !« , lance Sneijder. Avant d’en arriver là, les Pays-Bas doivent franchir le premier tour. S’ils y étaient parvenus en 2006, ils n’avaient pas été beaucoup plus loin (élimination en huitièmes de finale contre le Portugal).

Les Pays-Bas sont les favoris des bookmakers pour terminer premiers de leur groupe : le site de paris sportifs Betclic propose une cote de 1,65 pour une place de premier des Oranjes. En regardant plus loin, la cote pour une place de finaliste de la Coupe du Monde des Pays-Bas est de 7,00 sur Betclic, ce qui classe la sélection de Bert van Marwijk sixième derrière l’Espagne, le Brésil, l’Angleterre, l’Argentine et l’Italie.





-->


A 25 ans, Wesley Sneijder est le stratège de l’équipe des Pays-Bas pour la Coupe du Monde. Auteur d’un Euro lumineux marqué par deux réalisations et deux titres de « meilleur homme du match » malgré une élimination en quarts de finale (face à la Russie), Sneijder veut croire à un avenir victorieux pour les Oranjes, alors qu’il prendra part à sa quatrième phase finale d’une compétition internationale.

Betclic élargi son éventail de paris sportifs pour le choc Lyon Bordeaux

30 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Ce soir deux clubs français, Lyon et Bordeaux, s’affronteront en quart de finale de la Ligue des Champions avec, en ligne de mire, le privilège de représenter la France en demi-finale face au vainqueur de Bayern-Manchester les 20 et 27 avril prochains. Ce sera la dix-septième fois qu’un tel duel fratricide anime la compétition depuis son ouverture à plus d’un club pour les pays les mieux classés à l’indice UEFA, une première pour la France. Pour cet événement exceptionnel, Betclic s’est mis en quatre et propose un éventail de paris bien plus large qu’il n’en a l’habitude. Nous espérons bien entendu que cela se généralisera à un plus grand nombre de matchs et de compétitions dans les semaines à venir et, bien entendu, pour la Coupe du Monde 2010.

Parmi les types de paris que l’on regrettait de ne pas retrouver sur Betclic jusqu’ici, nous citerons ‘les deux équipes marquent’, le fait de ‘marquer dans les deux périodes’ ou encore de garder ‘la cage inviolée’. On trouve également une plus grande variété dans les paris sur le nombre de buts marqués, au-delà du ‘plus/moins 2,5 buts’, certes très populaire des joueurs mais plutôt limitatif pour certains matchs. Autre nouveauté, il est maintenant possible de parier sur le fait qu’un joueur inscrive au moins un doublé ou encore un triplé. Il est à souligner qu’en plus de ce choix élargi de paris sportifs, les cotes semblent s’être elles aussi améliorées. On prendra pour exemple la cote de 2,50 pour un but de Lisandro Lopez sur ce match Lyon Bordeaux, qui est pour une fois supérieure à celle que l’on peut trouver sur un site comme Unibet.

Pour profiter au mieux de tous ces nouveaux types de paris, inscrivez-vous sur Betclic aujourd’hui pour bénéficier d’un pari remboursé de 50 euros. En pariant sur une victoire lyonnaise par un but d’écart par exemple (match nul avec handicap ‘Lyon -1’), coté à 3,75, vous pourriez empocher la coquette somme de 187,50 euros !! Si votre pari venait à ne pas rentrer, votre mise de 50 euros vous serait remboursée. L’offre Betclic est unique en son genre puisque vous pouvez encaissez vos gains ou votre mise remboursée sans condition, là où d’autres sites de paris sportifs imposent un certain nombre de paris à placer sur des cotes minimum avant de pouvoir effectuer un retrait.




-->


Ce soir deux clubs français, Lyon et Bordeaux, s’affronteront en quart de finale aller de la Ligue des Champions avec, en ligne de mire, le privilège de représenter la France en demi-finale. Pour cet événement exceptionnel, Betclic s’est mis en quatre et propose un éventail de paris bien plus large qu’il n’en a l’habitude. Nous avons répertorié quelques bons coups pour vous sur ce match.

Classé sous: Promotions
Taggé: , , , ,

La Côte d’Ivoire mise sur Sven-Goran Eriksson

29 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






A guère plus de deux mois du début de la Coupe du Monde 2010, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a enfin choisi son nouveau sélectionneur en jetant son dévolu sur l’expérimenté Sven-Goran Eriksson. Le technicien suédois, qui a démissionné le mois dernier de son poste à Notts County, est ainsi sorti gagnant d’un match à trois qui l’opposait à Philippe Troussier et Bern Schuster. A 62 ans, Eriksson succède à Vahid Halilhodzic à la tête de la sélection ivoirienne. Le Bosniaque a été récemment limogé après une CAN décevante de la Côte d’Ivoire et une élimination face à l’Algérie en quarts de finale. Le nouveau sélectionneur des Eléphants a la mission de « conduire la Côte d’Ivoire au Mondial et de lui assurer une participation honorable » a précisé la FIF.

Reste à savoir ce qui sera considéré comme « honorable » pour une sélection qui va disputer sa deuxième phase de finale de Coupe du Monde et qui a quitté la première dès le premier tour il y a quatre ans. Le talent individuel qui sera à la disposition d’Eriksson en Afrique du Sud peut laisser penser qu’une nouvelle élimination au premier tour ne sera pas appréciée, même si les adversaires proposés – le Brésil et le Portugal principalement – composent ce que les spécialistes appellent « le groupe de la mort ». « Cela va être super d’être à nouveau sur le banc pour une Coupe du Monde qui est le plus grand événement sportif au monde« , a confié Eriksson.

Sven-Goran Eriksson aura donc du travail d’ici juin et le début du Mondial pour mettre sur pieds une équipe capable de tenir tête à de tels adversaires. La Côte d’Ivoire compte sur l’expérience du très haut niveau du Suédois, qui a déjà dirigé les sélections de l’Angleterre et du Mexique. Avec l’équipe d’Angleterre, dont il était le premier sélectionneur étranger avant Fabio Capello, Eriksson a officié pendant cinq ans de 2001 à 2006, faisant grimper l’Angleterre de la 17e à la 6e place au classement FIFA. Ce bilan positif a été ponctué par deux quarts de finale de Coupe du Monde en 2002 et 2006, puis un autre quart lors de l’Euro 2004. L’une de ses plus grands faits marquant a été la victoire anglaise en Allemagne en 2001 pour la qualification au Mondial 2002 (1-5). Avec le Mexique, il n’a guère brillé avec moins d’un an de présence pour un limogeage après 13 rencontres en avril 2009, faute de performances.

Depuis sa victoire en Coupe UEFA en 1982 à la tête de Göteborg, Eriksson a dirigé de grands clubs européens. Le technicien suédois a entraîné successivement le Benfica, la Roma, la Fiorentina, la Sampdoria, la Lazio et Manchester City. Outre plusieurs titres de champions nationaux en Italie, au Portugal et en Suède, il a également atteint la finale de la Ligue des Champions en 1990, perdue contre l’AC Milan. Le suédois a également remporté la Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1999 avec la Lazio. Son dernier titre remonte à 2000 avec un triplé Serie A-Coupe d’Italie-Supercoupe d’Italie. Durant sa carrière, il a pris place sur un banc de touche lors de plus de 850 matchs comme entraîneur, pour 52% de victoires.

Dix ans sans grand succès pour Eriksson n’empêchent pas les bookmakers de croire en la Côte d’Ivoire pour cette Coupe du Monde. En effet, chez Betclic, la qualification des Eléphants dans le groupe G est estimée à une cote de 4,25, soit mieux que le Portugal, mais derrière le Brésil. L’arrivée d’Eriksson ajoutée au soutien populaire dont devraient jouir les Ivoiriens (lié au fait que le Mondial 2010 se dispute sur le continent africain )justifie sans doute cette hiérarchie des cotes pour le site de paris sportifs.





-->


A guère plus de deux mois du début de la Coupe du Monde 2010, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a enfin choisi son nouveau sélectionneur et a jeté son dévolu sur l’expérimenté Sven-Goran Eriksson (plus de 850 matchs comme entraîneur pour 52% de victoires). Le technicien suédois, qui a démissionné le mois dernier de son poste à Notts County, est ainsi sorti gagnant d’un match à trois qui l’opposait à Philippe Troussier et Bern Schuster.

Classé sous: Coupe du Monde 2018
Taggé: , , ,

Finale de la Coupe de la Ligue, 32e journée de Premier League et 30e journée de Ligue 1

26 mars 2010 par · 1 Commentaire 






Avec un seul pari correct sur sur les 4 que j’avais joués sur la Coupe de France, le bilan aurait dû être négatif. Toutefois, c’est en pariant en direct sur la match de Monaco (over 5,5 buts après l’égalisation sochalienne dès le début de la 2nde période) que j’ai pu compenser les pertes.

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule : William Hill m’a offert deux paris gratuits. L’un de 20 euros pour avoir trouvé que la France en rugby, Bordeaux et Marseille en football remporteraient leurs matchs du week-end dernier et ce sans miser le moindre centime. Et un autre pour miser sur la finale de la Coupe de la Ligue entre Bordeaux et Marseille. Deux belles surprises que j’espère pouvoir faire fructifier.

Premier League : Tottenham-Portsmouth, Chelsea-Aston Villa

Chelsea, second, à un point de Manchester United, doit impérativement l’emporter pour tenir la cadence dans la course à 3 (Arsenal 3e à 1 point des Blues) pour le titre. Avec une défense décimée malgré le retour de Cech, les Blues devront s’imposer face à une équipe d’Aston Villa qui se bat pour les places européennes et pourrait même envisager la 4e place, synonyme de Ligue des Champions, qui n’est qu’à 4 longueurs. L’over 2,5 buts semble jouable dans cette rencontre.

Tottenham accueille le dernier de la Premier League et déjà condamné, Portsmouth qui vient d’encaisser un 0-5 contre un Chelsea convalescent. L’over 2,5 buts devrait également passer dans cette rencontre.

Je miserai donc un combo sur les deux over 2,5 buts @ 2,48

Finale de la Coupe de la Ligue

Pour cette finale préprogrammée entre Bordeaux et Marseille, la donne risque d’être tronquée par le quart de finale aller de la Ligue des Champions que joueront les bordelais en milieu de semaine face à Lyon. Malgré la volonté des bordelais de ne pas laisser la Coupe filer, ils auront sûrement en tête le match de mardi et risque de ne pas se livrer complètement. Les Marseillais, quant à eux, n’ont plus rien remporté depuis 17 ans et mettront tout en œuvre pour l’emporter.

Je parierai donc sur une victoire finale de l’OM @ 2,60 et cette dernière acquise dès la première mi-temps @ 4,33.

Ligue 1 : PSG-Boulogne, Le Mans-Rennes, Lille-Montpellier

Pour ces 3 rencontres je miserai sur l’over 2,5 buts.

Paris vient de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de France et malgré un match à huis clos, ils pourraient profiter la claque prise par Boulogne à Quévilly (1-3 en Coupe de France) pour s’imposer avec quelques buts signés Erding et Hoarau.

Rennes se déplace au Mans et après 3 victoires de suite, compte bien enchaîner par un nouveau succès. Les manceaux, quant à eux, enchaînent les défaites, et la dernière à Auxerre, alors qu’ils étaient parvenus à égaliser dans les arrêts de jeu, a certainement laissé un goût amer. Cette rencontre entre une attaque rennaise en forme face à une équipe mancelle désabusée peut laisser envisager des buts.

Pour le dernier match de cette série, ce sont deux équipes à caractère offensif qui vont s’affronter. Si les lillois auront à cœur de se racheter après la défaite subie à Bordeaux lors de la dernière journée, alors qu’ils avaient ouvert le score, les montpelliérains tenteront de prendre la tête du championnat, Bordeaux étant occupé en Coupe de la Ligue et Auxerre ne jouant que lundi.





-->


Avec un seul pari correct sur sur les 4 que j’avais joués sur la Coupe de France, le bilan aurait dû être négatif…

Classé sous: Journal d'un Parieur
Taggé: , , , , , , ,

Lukas Podolski vise encore plus haut à la Coupe du Monde

24 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Elu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde 2006, Lukas Podolski attend avec impatience la Coupe du Monde en Afrique du Sud pour tenter de confirmer un talent qui peine à s’illustrer en Bundesliga avec le FC Cologne, où il est revenu en début de saison. L’attaquant avait grandement contribué à la place de demi-finaliste atteinte par la Mannschaft sur ses terres (élimination contre l’Italie) et l’Allemagne fonde de grands espoirs pour cette nouvelle édition. Après cette bonne performance en 2006 et le départ de Jürgen Klinsmann du poste de sélectionneur, c’est son ex-adjoint, Joachim Löw, qui conduisit les Allemands jusqu’en finale lors de l’Euro 2008 (défaite face à l’Espagne, 0-1).

Si l’Allemagne poursuit sa progression, elle ne devrait pas être très loin du podium, voire de la victoire finale en Afrique du Sud. Pour cela, elle devra compter sur l’efficacité d’un attaquant comme Podolski. Pour lui, cette deuxième participation à un Mondial s’annonce tout aussi passionnante : « La Coupe du Monde 2006 était très spéciale. C’était ma première expérience à ce niveau et j’ai eu la chance de jouer devant mon propre public, dans une ambiance extraordinaire. Maintenant, cette première Coupe du Monde africaine s’annonce tout à fait passionnante. Je pense que, comme il y a quatre ans, les matchs devraient se disputer dans une atmosphère extraordinaire, comme on a pu le voir lors de la Coupe des Confédérations« .

Au cours des qualifications, « Poldi », qui fêtera ses 25 ans quelques jours avant l’ouverture de la Coupe du Monde, a montré qu’il savait faire preuve de caractère. Lors du match contre le Pays de Galles, l’attaquant allemand a notamment donné une gifle à Michael Ballack, son capitaine, après un accrochage. Un mouvement d’humeur qui n’empêche pas Joachim Löw de continuer à lui faire confiance, comme en attestent les déclarations du sélectionneur, livrées il y a quelques temps : « Sur la scène internationale, Lukas a souvent été extraordinaire, il répond présent, chose que je n’ai pas vue avec Cristiano Ronaldo lors du Mondial 2006 et de l’Euro 2008« .

Une reconnaissance que Podolski lui rend bien. « C’est un entraîneur expérimenté. Il connaît beaucoup de choses et possède un vrai crédit auprès des joueurs. Il travaille beaucoup en amont avec ses adjoints mais il est aussi très proche du groupe. Sous son impulsion, l’Allemagne a vraiment adopté une nouvelle philosophie de jeu« , a expliqué le joueur qui doit toutefois encore assurer sa place dans le groupe. Une sélection qui passe par de bonnes prestations en club. Autre atout pour le rapide Podolski, sa polyvalence très recherchée. « Le sélectionneur sait que je suis capable d’évoluer en pointe ou sur l’aile gauche. Je crois que cela joue en ma faveur« , estime le joueur du FC Cologne.

Plutôt en retrait avec deux buts marqués en 20 matchs, Podolski reste confiant : « J’aimerais disputer tous les matchs, défier les plus grands joueurs de la planète et me mettre en évidence » a-t-il confié avant de préciser que « ce qui compte, c’est que l’équipe aille le plus loin possible« . Et pour cela, il faudra d’abord se défaire de la Serbie, du Ghana et de l’Australie au premier tour. « C’est un groupe très relevé. Face à de telles équipes, on n’a pas le droit à l’erreur. Ceci dit, je suis convaincu que, si nous nous évoluons à notre meilleur niveau, nous avons les moyens de passer ce premier obstacle et d’aller beaucoup plus loin« , prédit l’attaquant allemand.

Une tendance que suivent les bookmakers, puisque les sites de paris sur la Coupe du Monde comme Betclic font de l’Allemagne leur favori pour finir en tête du groupe D avec une cote de 1,70.





-->


Elu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde 2006, Lukas Podolski attend avec impatience la Coupe du Monde en Afrique du Sud pour tenter de confirmer un talent qui peine à s’illustrer en Bundesliga avec le FC Cologne, où il est revenu en début de saison.

Classé sous: Coupe du Monde 2018
Taggé: , , , ,

OM – Bordeaux : une affiche de choix pour la finale de la Coupe de la Ligue

24 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Voici enfin venue la finale de la très décriée Coupe de la Ligue, qui opposera samedi soir les Girondins de Bordeaux à l’Olympique de Marseille au Stade de France (20h50) : Laurent Blanc face à Didier Deschamps, le Champion de France en titre et tenant de ce trophée face au candidat à sa succession. La remise du premier trophée de l’année lancera véritablement la fin de saison de ces deux clubs. Si les Marseillais, après leur importante victoire face à Lyon dimanche, se préparent cette semaine avec cette finale – et cette finale uniquement – en tête (les Olympiens se mettront même au vert à Clairefontaine dès jeudi), il en est tout autre du côté de Bordeaux, où Laurent Blanc doit également gérer le quart de de Ligue des Champions à Lyon trois jours plus tard.

Des incertitudes sur les onze de départ

L’affiche est belle sur le papier, mais les blessures du côté marseillais et ces considérations de gestion d’effectif chez les Bordelais font que l’on ne verra sans doute pas deux équipes à 100%. L’entraîneur bordelais doit en effet se poser plusieurs questions sur l’équipe à aligner samedi : même s’il a eu gain de cause sur la programmation du match Lyon – Grenoble (initialement prévu vendredi, ce qui aurait donné aux Lyonnais un jour de récupération en plus), l’éventualité d’une prolongation planera sur cette finale qui s’annonce équilibrée et plus que serrée. En deux matchs cette saison en Ligue 1, l’OM et Bordeaux ne sont pas parvenus à se départager :  les deux matchs ont abouti sur des nuls, 0-0 au Vélodrome et 1-1 à Chaban-Delmas. Le Cévenol adoptera-t-il une stratégie similaire à celle dont il avait usé à Monaco il y a deux semaines, à savoir tenir au minimum le nul avant de faire rentrer l’artillerie lourde (entrées simultanées de Gourcuff et Chamakh en seconde mi-temps) ou  les alignera-t-il d’entrée, quitte à les sortir si la partie va au-delà des 90 minutes ?

Pour Deschamps, les absences d’Abriel et, surtout, de l’indéboulonable vice-capitaine, Benoît Cheyrou, limitent les options et obligent le basque à revoir son milieu. Optera-t-il pour la même formule que dimanche avec un triangle Cissé-Kaboré-Lucho ? Mbia retournera-t-il à son poste de prédilection de milieu défensif, comme il le réclame d’ailleurs depuis plusieurs semaines ? Ou bien Taiwo, pourtant excellent devant les Gones, fera-t-il les frais du possible retour du guerrier argentin, Gaby Heinze ? D’autres incertitudes planent sur le trio d’attaquants auquel fera confiance DD, avec sans doute un choix à faire entre Valbuena et Ben Arfa (Koné demeure très incertain) pour occuper le flanc droit aux côtés de Niang et Brandao.

L’OM, favori des bookmakers

Quoiqu’il en soit, toutes ces questions rendent difficiles les paris sur ce match. Le triste historique de Marseille au Stade de France (où l’OM ne s’est jamais imposé) ne devrait pas trop jouer dans les têtes olympiennes, puisque seuls Taiwo et Niang ont joué les deux finales de Coupe de France perdues en 2006 et 2007, mais la forte pression populaire pour remporter un premier titre depuis 17 ans a le potentiel de faire déjouer les Phocéens. Bordeaux aura un léger avantage, ayant gagné deux des trois dernières éditions, un raisonnement que les bookmakers ne semble pourtant pas partager puisque la cote pour une victoire marseillaise est légèrement inférieure (1,80) à celle pour Bordeaux (1,90) sur Betclic.





-->


Pendant que les Marseillais se préparent cette semaine avec cette finale – et cette finale uniquement – en tête, il en est tout autre du côté de Bordeaux, où Laurent Blanc doit également gérer le quart de finale de Ligue des Champions à Lyon qui se profilera trois petits jours plus tard seulement. Les incertitudes sur les onze de départ des deux équipes ne facilitent pas les pronostics.

Classé sous: Coupe de la Ligue
Taggé: , , , , , , ,

Rejoignez-nous sur Facebook et gagnez des cadeaux!

23 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Parissportifs.com a le plaisir de vous annoncer le lancement de son groupe Facebook . A cette occasion, nous vous proposons un concours spécial « finale de la Coupe de la Ligue ». Pour cette affiche opposant les Girondins de Bordeaux à l’Olympique de Marseille, répondez à 5 questions pronostics et tentez de gagner un coffret Smartbox « sensation » (choix parmi 150 activités sportives pour 1 ou 2 personnes), un maillot de votre club favori ou un freebet de 50 Euros chez Unibet . Ce concours est le 1er d’une longue liste, nous allons en effet proposer dans le futur des offres exclusives pour les fans de notre groupe Facebook.

Pour participer au concours rien de plus simple :

. Rejoignez notre groupe Facebook en cliquant ici

. Cliquez sur le lien du concours sur la page d’accueil du groupe et répondez aux 5 questions posées

Cadeaux à gagner :

1er prix : un coffret SmartBox « sensation »d’une valeur de 180 euros

2ème prix : Le maillot de votre équipe favorite

3ème prix : Un freebet de 50 Euros chez Unibet

Les participants ayant le plus de bonnes réponses seront désignés vainqueurs. En cas d’égalité, la date et l’heure de la participation seront prises en compte .

Nous vous attendons nombreux sur notre groupe Facebook!





-->


Parissportifs.com a le plaisir de vous annoncer le lancement de son groupe Facebook . A cette occasion, nous vous proposons un concours spécial « finale de la Coupe de la Ligue ». Pour cette affiche opposant les Girondins de Bordeaux à l’Olympique de Marseille, répondez à 5 questions pronostics et tentez de gagner un coffret Smartbox « sensation » (choix parmi 150 activités sportives pour 1 ou 2 personnes), un maillot de votre club favori ou un freebet de 50 Euros chez Unibet

Classé sous: Newsletter
Taggé: ,

Page Suivante »