Depuis le lancement de la zone pronostics sportifs le 1er avril dernier sur parissportifs.com, les pronostics proposés par notre spécialiste Noart vous ont permis de quasiment doubler votre capital de départ. En effet, si vous avez suivi chaque pronostic en y appliquant les fiabilités propre à notre concept de gestion de bankroll, vous avez eu le plaisir de voir votre capital de départ augmenter de + 94,59%, soit un gain de 954,90 euros pour un capital de départ de 1000€. Si cette augmentation de capital laisse rêver, que dire du fait qu’elle a été réalisée en seulement un petit mois ! Mieux que les longs discours, nous préférons vous laisser consulter les statistiques ci-dessous. Sachez que chaque pronostic publié dans notre zone pronostics sportifs est archivé et consultable à tout moment dans un souci de totale transparence.

Les chiffres-clés

  • Capital de départ : 1000 €
  • Gains cumulés : +945,90 €
  • Capital final : +1945,90 €
  • Evolution : 94,59%

Devenez membre de la communauté parissportifs.com dès aujourd’hui pour vous aussi pouvoir suivre Noart !

Voici un récapitulatif détaillé des taux de réussite et des gains classés par indice de fiabilité proposé :

  • Fiabilité 1 (mise = 1% de votre capital) : 0 correct sur 1 = 0% de réussite = 10 € de pertes
  • Fiabilité 1,5 (mise = 1,5% du capital) : 0 correct sur 4 = 0% de réussite = 45 € de pertes
  • Fiabilité 2 (mise = 2% du capital) : 5 corrects sur 15 = 33,33% de réussite = 55 € de gains
  • Fiabilité 2,5 (mise = 3% du capital) : 9 corrects sur 28 = 32,14% de réussite = 113,70 € de pertes
  • Fiabilité 3 (mise = 5% du capital) : 17 corrects sur 40 = 42,50% de réussite = 75 € de gains
  • Fiabilité 3,5 (mise = 8% du capital) : 14 corrects sur 22 = 63,64% de réussite = 741,60 € de gains
  • Fiabilité 4 (mise = 10% du capital) : 8 corrects sur 18 = 44,44% de réussite = 135 € de gains
  • Fiabilité 4,5 (mise = 15% du capital) : 1 correct sur 1 = 100% de réussite = 108 € de gains

Au total, ce sont 54 pronostics sur 121 qui se sont avérés corrects, soit un taux de 44,63% de réussite.

La cote moyenne proposée sur la période est de 2,72

Devenez membre de la communauté parissportifs.com dès aujourd’hui pour vous aussi pouvoir suivre Noart !





-->


Depuis le lancement de la zone pronostics sportifs le 1er avril dernier sur parissportifs.com, les pronostics proposés par notre spécialiste Noart vous ont permis de quasiment doubler votre capital de départ. En effet, si vous avez suivi chaque pronostic en y appliquant les fiabilités propre à notre concept de gestion de bankroll, vous avez eu le plaisir de voir votre capital de départ augmenter de + 94,59%

La Suisse espère le retour de Senderos pour la Coupe du Monde

23 avril 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Huitième de finaliste lors du dernier Mondial, la Suisse a l’espoir de faire au moins aussi bien à l’occasion de la Coupe du Monde 2010. Cependant, les Helvètes ont hérité d’un groupe bien compliqué lors du premier tour et devront finir à l’une des deux premières places et ainsi devancer deux pays entre l’Espagne, le Chili et le plus modeste Honduras. Pour mettre le maximum de chances de son côté, la Suisse espère pouvoir compter sur son défenseur le plus expérimenté : Philippe Senderos. D’après le site de paris sportifs Betclic, la Suisse aura bien du mal à décrocher son billet pour la deuxième phase avec une cote proposée à 9,00 pour voir la Suisse remporter son groupe, soit seulement la troisième sur les quatre sélections du groupe H.

La présence du défenseur suisse Senderos est encore loin d’être évidente. En effet, confronté à plusieurs problèmes physiques, il a du mal à voir le bout du tunnel au cours d’une saison où il n’a participé qu’à deux rencontres de Premier League avec Everton pour 90 minutes jouées. Son objectif est de retrouver du temps de jeu au plus vite pour prétendre être un atout à sa sélection en Afrique du Sud : « J’espère être à nouveau en pleine possession de mes moyens pour pouvoir rejoindre l’équipe nationale dans une bonne condition« , explique Senderos avant d’ajouter : « Il est important que je puisse jouer 90 minutes. J’ai besoin de matchs et de me préparer pour le Mondial aussi bien que possible ».

Passé sans grand succès par l’AC Milan la saison dernière, Philippe Senderos est également à la recherche de la confiance qui lui avait permis de conquérir une place de titulaire au sein de la défense d’Arsenal pendant trois saisons. En phase de qualifications pour le Mondial, Senderos a tout de même pu démontrer ses capacités. En octobre 2009, le défenseur a réussit la performance de signer un doublé de la tête face au Luxembourg.

Aujourd’hui prêté par les Gunners avec lesquels il avait disputé deux matchs de Coupe de la Ligue lors de la première partie de saison, le défenseur a du mal à chasser les doutes depuis qu’il défend les couleurs des Toffees. « C’est décevant, mais cela arrive souvent dans le football. J’aimerais jouer en équipe première mais il reste peu d’occasions. Je souhaite juste être dans une forme suffisante pour être intégré« . Une étape indispensable à sa sélection en équipe de Suisse par le sélectionneur allemand Ottmar Hitzfeld, appelé pour faire oublier l’échec de l’Euro 2008 sur les terres suissesses.

Lors de la Coupe du Monde 2006, Senderos avait fait partie des jeunes joueurs les plus en vue. Lors du troisième match de groupe de la Nati, il marqua contre la Corée mais se blessa ensuite à l’épaule. Le Mondial s’est arrêté brusquement pour le défenseur prometteur, alors âgé de 21 ans. Il n’entend donc pas manquer son deuxième Mondial pour une nouvelle histoire de blessure.

C’est d’ailleurs cette soif de compétition qui a conduit Philippe Senderos à réclamer haut et fort son départ d’Arsenal, où Arsène Wenger ne lui accordait plus qu’une confiance limitée. « Je veux m’en aller, je veux et je dois jouer avant la Coupe du Monde.  Je ne veux pas jouer avec la réserve, je veux simplement partir« , avait lancé le défenseur en janvier dernier avant d’obtenir un prêt pour Everton. C’est cette grande volonté qui peut lui permettre de rattraper le temps perdu cette saison et d’obtenir sa sélection pour la Coupe du Monde.





-->


Huitième de finaliste lors du dernier Mondial en Allemagne, la Suisse a l’espoir de faire au moins aussi bien à l’occasion de la Coupe du Monde 2010. Cependant, les Helvètes ont hérité d’un groupe bien compliqué lors du premier tour et ils espèrent pouvoir compter sur leur défenseur le plus expérimenté : Philippe Senderos.

Entretien Exclusif avec Rio Mavuba, le milieu du LOSC!

23 avril 2010 par · Ecrire un Commentaire 






En EXCLUSIVITÉ pour Parissportifs.com, Rio Mavuba, le milieu de terrain  défensif du LOSC a répondu à nos questions  après l’entraînement de l’équipe au Domaine de Luchin, le centre d’entraînement des Lillois. Julien a eu le plaisir de s’entretenir avec lui mercredi soir par téléphone. Il revient  notamment sur les récents matchs des Lillois et sur le prochain déplacement au Mans ce samedi. Nous tenons à le remercier pour cette interview exclusive sur notre site Parissportifs.com





-->


En EXCLUSIVITÉ pour Parissportifs.com, Rio Mavuba, le mileu de terrain défensif du LOSC a répondu à nos questions après l’entrainement de l’équipe au Domaine de Luchin, le centre d’entrainement des Lillois. Julien a eu le plaisir de s’entretenir avec lui mercredi soir par téléphone. Il revient notamment sur les récents matchs des Lillois et sur le prochain déplacement au Mans ce samedi. Nous tenons encore à le remercier pour cette interview exclusive sur notre site Parissportifs.com

Classé sous: Sport
Taggé: , ,

Premiers problèmes d’effectif pour l’Allemagne

21 avril 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Le sélectionneur de l’équipe d’Allemagne n’a pas enregistré de bonnes nouvelles. Tout d’abord, la blessure au genou droit de Simon Rolfes n’évolue pas suffisamment vite. A 28 ans, le milieu récupérateur du Bayer Leverkusen semblait avoir une place acquise au sein du groupe de Joachim Löw, mais Simon Rolfes a été opéré du genou il y a maintenant quatre mois et ne voit pas encore le bout du tunnel. Depuis, le joueur ne se fait d’ailleurs plus trop d’illusions sur sa présence en Afrique du Sud et estime qu’il devrait « très probablement » déclarer forfait pour la Coupe du Monde.

S’il avait déjà disputé une phase finale lors de l’Euro 2008, il n’a en revanche jamais pris part à un Mondial. « Il est très probable que le Mondial 2010 soit hors de ma portée. Je dois me préparer à ne pas y aller, c’est dommage, mais je suis en contact régulier avec Joachim Löw et il connait ma situation« , a expliqué le capitaine du Bayer Leverkusen qui a déjà fait une croix sur la Coupe du Monde. Rolfes a porté à 21 reprises le maillot de la Mannschaft et a même été titulaire lors du dernier Euro.

« C’est un choc pour nous tous, parce que Simon a toujours été très performant en sélection, notamment lors du match décisif pour la qualification pour le Mondial-2010 contre la Russie« , avait déclaré le sélectionneur allemand en janvier dernier lors de la blessure du joueur.

C’est dire si son absence est une mauvaise nouvelle pour l’Allemagne, demi-finaliste de sa Coupe du Monde en 2006. Son association avec Michael Ballack faisait merveille dans l’entre-jeu allemand et la question de son remplacement se pose donc. Le sélectionneur de l’équipe d’Allemagne osera-t-il se tourner vers Torsten Frings, joueur du Werder Brême, auteur d’une excellente saison, sur qui il avait clairement fait comprendre qu’il ne comptait pas ?

Un malheur n’arrivant jamais seul, l’Allemagne a également enregistré la blessure de l’un de ses gardiens, René Adler. Le portier du Bayer Leverkusen s’est fracturé une côte et si la durée de son absence n’est pas encore fixée, Adler risque de ne pas revenir avant la fin du championnat. En concurrence avec Neuer (Schalke 04) et Wiese (Werder Brême) pour le poste de titulaire en sélection, Adler (25 ans), titularisé à neuf reprises, est confiant et s’est dit « prudemment optimiste« .

Joachim Löw a heureusement encore des certitudes pour sa liste, notamment en attaque. Miroslav Klose et Lukas Podolski seront du voyage : « Je sais que leur réussite cette saison n’est pas très convaincante, mais je ne doute aucunement de ce qu’ils peuvent apporter« , a-t-il confié. Mario Gomez (Bayern Munich) fera lui aussi partie de l’équipe. Sur cinq places d’attaquants, trois sont donc d’ores et déjà distribuées.

Pour le reste, Löw va certainement être contraint de dévoiler le 6 mai un groupe élargi de joueurs pour le Mondial en Afrique du Sud, en raison de la finale de la Coupe d’Allemagne qui opposera le 15 mai le Bayern Munich au Werder Brême, deux des plus gros pourvoyeurs de joueurs pour la Mannschaft. Du coup, c’est peut-être une dizaine de joueurs qui pourraient faire défaut pour le début du stage en Sicile (14-21 mai) et pour le premier des trois matches de préparation.

« Plus les joueurs seront réunis tard, plus il sera difficile de les mettre tous à niveau, car il faudrait des entraînement très individualisés« , a précisé le sélectionneur qui devra donner la sélection définitive des 23 joueurs retenus avant le 1er juin, date fixée par la FIFA.

D’après Betclic, malgré ses soucis d’avant préparation, le triple champion du monde allemand fait toujours office de favori dans le groupe D. Le site de paris sportifs propose en effet une cote de 1,70 pour une première place de l’Allemagne lors de la première phase. La faculté de cette sélection à briller dans les grands rendez-vous fait même que la cote pour une place de finaliste de l’équipe d’Allemagne est de 7,00, soit la sixième meilleure des trente-deux équipes présentes en Afrique du Sud à partir du 11 juin.





-->


Alors que les sélectionneurs des pays qualifiés pour la Coupe du Monde peaufinent chacun leur liste des joueurs qu’ils emmèneront en Afrique du Sud, Joachim Löw, en charge de l’équipe d’Allemagne, n’a pas enregistré que de bonnes nouvelles ces derniers jours.

Classé sous: Coupe du Monde 2018
Taggé: , , ,

L’Espagne privée de Torres à la Coupe du Monde ?

19 avril 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Gros coup dur pour Fernando Torres. L’attaquant de l’équipe d’Espagne a subi une opération du genou qui va l’éloigner des terrains durant une période minimum de six semaines, a annoncé un porte-parole du club de Liverpool. Sa saison avec son club est d’ores et déjà terminée et Torres manquera la fin du championnat mais aussi l’aventure en Europa League. Ceci est aussi et surtout une très mauvaise nouvelle pour l’Espagne, car du coup la présence de l’attaquant de Liverpool à la Coupe du Monde s’inscrit désormais en pointillés. « Il a été décidé qu’il avait besoin d’être opéré, le cartilage de son genou droit étant déchiré« , a-t-il été précisé.

Si sa convalescence se déroule sans encombre, Fernando Torres pourrait retrouver le chemin de l’entraînement fin mai-début juin, c’est-à-dire à quelques jours seulement du début de la Coupe du Monde. Au pire, il pourrait alors participer à la deuxième phase. L’Espagne débute son Mondial face à la Suisse le 16 juin. D’après Betclic, l’Espagne devrait débuter la compétition par un succès, comme en témoigne la cote de 1,35 proposée pour une victoire espagnole – indépendemment de la présence ou non de Torres.

Pour l’attaquant espagnol, cette saison 2009/2010 se termine décidément aussi mal qu’elle ne s’est déroulée. Fernando Torres n’a disputé que 22 rencontres de Premier League avec une équipe de Liverpool transparente en Ligue des Champions et distancée en championnat. La faute à des adducteurs fragilisés et à une première opération au genou en janvier dernier. Autant d’événements qui n’ont tout de même pas empêché le joueur de faire parler son sens du but avec sa vingtaine de réalisations.

International espagnol depuis 2003, Torres reste sur un Euro 2008 réussi avec le but de la victoire en finale contre l’Allemagne. Pour ce Mondial en Afrique du Sud, l’attaquant affichait une motivation importante en janvier : « On a souvent qu’une seule occasion de pouvoir gagner un Mondial et c’est sûrement notre meilleure chance. Si on la laisse passer, il est possible qu’il n’y en ait pas d’autre« . Fernando Torres a déjà participé à une phase finale de Coupe du Monde, en 2006. En Allemagne, l’attaquant ibérique avait inscrit trois buts en quatre rencontres et atteint les huitièmes de finale avec sa sélection.

Il a également été très présent lors des dernières qualifications et figure comme un élément déterminant de l’équipe de Vicente Del Bosque, le sélectionneur espagnol. Preuve que si Fernando Torres n’est entré qu’en début de deuxième période face à la France du dernier match amical au Stade de France, il fait bien partie des titulaires. En février dernier, Del Bosque avait eu une déclaration prémonitoire et souhaitait que son attaquant prenne du repos : « Nous aimerions qu’il soit frais pour la Coupe du Monde. Cela serait une bonne nouvelle pour l’Espagne. Le moins de matchs Fernando jouera avec son club, mieux ce sera pour nous.  Nous ne voulons pas qu’il en joue trop, plutôt qu’il se remette pour la Coupe du Monde« .

L’Espagne, qui figure à la première place du classement FIFA, dispose certes d’un banc très large et d’autres buteurs de grande qualité, mais la possible absence de l’attaquant de Liverpool est sans conteste une mauvaise nouvelle. Avec ou sans Torres, l’Espagne ne sera pas la même malgré les talents des Xavi, Iniesta et Villa. La puissance et la vitesse de celui qui a été formé à l’Atlético Madrid sont extrêmement précieuses pour la sélection espagnole. De là à remettre en cause le statut de favori des champions d’Europe en titre ? Pas encore, si l’on se fie à la cote proposée par les sites de paris sportifs en ligne pour une victoire finale de l’Espagne le 11 juillet prochain : celle-ci est toujours de 5,00 sur Betclic par exemple.





-->


Gros coup dur pour Fernando Torres. L’attaquant de l’équipe d’Espagne a subi une opération du genou qui va l’éloigner des terrains durant une période minimum de six semaines, a annoncé un porte-parole du club de Liverpool. Sa saison avec son club est d’ores et déjà terminée et la présence du buteur espagnol à la Coupe du Monde s’inscrit désormais en pointillés.

Classé sous: Coupe du Monde 2018
Taggé: , , ,

Gilberto Silva, travailleur de l’ombre de l’équipe du Brésil

15 avril 2010 par · 1 Commentaire 






Le Brésil est toujours la grande attraction de la Coupe du Monde. Avant cette nouvelle édition, le quintuple vainqueur de l’épreuve fait donc toujours autant rêver. Ses incroyables individualités sont une fois de plus mises en avant entre les Kaka, Diego, Robinho et autre Ronaldinho. Pourtant, le Brésil compte aussi de précieux éléments, certes plus discrets, mais tout aussi importants pour l’équilibre de cette talentueuse sélection. Le meilleur exemple est Gilberto Silva. L’ancien milieu de terrain d’Arsenal fait à 33 ans les beaux jours du Panathinaïkos et donc de la Seleçao. Placé devant la défense, Gilberto Silva a un jeu simple qui contribue à la fluidité brésilienne. Il a d’ailleurs déclaré: « Tout au long de ma carrière, j’ai toujours cherché à rendre le jeu plus simple. Pour les spectateurs, mon rôle n’est pas toujours facile à comprendre. Personnellement, cela ne me dérange pas du tout. Cela ne me fait rien de passer inaperçu« , précise le joueur.

Un rôle que tenait avant lui son actuel sélectionneur, Dunga. Ce dernier lui a d’ailleurs fait une entière confiance, malgré un temps de jeu très limité lorsqu’il évoluait encore en Angleterre. « Le fait de ne pas jouer souvent avec Arsenal me portait préjudice, c’est pourquoi j’ai décidé de changer d’horizon. Dans la situation où je me trouvais, avec le temps que je passais sur le banc, je savais que je courais le risque de perdre ma place en Seleção« . Une façon surtout pour Gilberto Silva de faire taire ses détracteurs, puisqu’il est « devenu un leader naturellement, sans rien forcer« , au même titre qu’un Lucio ou qu’un Kaka.

En Afrique du Sud, le milieu brésilien disputera donc sa troisième phase finale de Coupe du Monde de rang. Lors des deux premières, Gilberto Silva a connu des destins opposés : « En 2002, les cadres de l’équipe étaient des joueurs comme Cafu, Ronaldo et Roberto Carlos. Et moi j’ai eu la chance de me faire une place dans le onze pour disputer la finale. En 2006, alors que j’avais plus d’expérience, j’étais remplaçant au début de la compétition, mais j’ai quand même fini parmi les titulaires. C’est très important d’avoir pu jouer cette Coupe du Monde, même si je n’ai pas joué tous les matches. Cela m’a permis de vivre deux choses très différentes : le sacre de 2002 et la frustrante défaite de 2006 en Allemagne. Cette double expérience a une valeur très importante« .

Au milieu du terrain auriverde, Gilberto Silva aura la mission d’épauler un nouveau venu, Felipe Melo. Une association qui marche : « La relation que j’ai pu tisser avec Felipe est très importante. Aujourd’hui il a l’âge que j’avais quand je suis arrivé en Seleção en 2002 (26 ans). J’étais un jeune joueur, plus dynamique et davantage porté vers l’attaque. Avec Felipe, nous formons un duo de récupérateurs très équilibré. Felipe mérite sa place en équipe nationale. Lors de leur première sélection, les joueurs ont parfois du mal à se lâcher, mais lui a su aborder cette étape en toute décontraction et réussir une bonne performance« , confie l’expérimenté brésilien.

Pour cette édition, le Brésil aura bien besoin du vécu de l’ancien Gunner, car il ne devrait pas pouvoir compter sur Ronaldo. Car si la sélection de Ronaldinho est toujours incertaine, celle de Ronaldo semble impossible à la vue des performances de l’ancien meilleur joueur du monde. « Avec le peu de matches que j’ai joués cette saison, je ne mérite pas d’aller en sélection du Brésil. C’est clair« , a affirmé Il Fenomeno, lui aussi âgé de 33 ans, et meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde (15 buts).

Absent de l’équipe du Brésil depuis le quart de finale perdu contre la France en 2006, Ronaldo devrait donc être absent de la liste des joueurs retenus pour la Coupe du Monde, pour la première fois depuis 1990. En effet, si Ronaldo n’avait pas joué en 1994, il faisait déjà partie du groupe sacré aux Etats-Unis. Malgré cette absence de taille, le Brésil sera attendu comme jamais.

Car comme le dit Kaka, « cette sélection a encore beaucoup de choses à prouver, mais nous sommes sur la bonne voie. c’est une belle occasion d’effacer l’image laissée en 2006. Nous restions sur trois finales consécutives entre 1994 et 2002« . La dernière fois que le Brésil n’avait pas dépassé les quarts de finale du Mondial, en 1990, il avait remporté la Coupe du Monde quatre ans plus tard…

D’après Betclic, ce scénario a des chances de se renouveler. Le site de paris sur la Coupe du Monde propose tout d’abord une cote de 3,50 pour une place de finaliste du Brésil. Elle passe à 6,00 pour une victoire finale du dernier quart de finaliste en 2006. Preuve que le Brésil fait toujours rêver !





-->


Le Brésil est toujours la grande attraction de la Coupe du Monde. Avant cette nouvelle édition, le quintuple vainqueur de l’épreuve fait donc toujours autant rêver. Ses incroyables individualités sont une fois de plus mises en avant entre les Kaka, Diego, Robinho et autre Ronaldinho

Classé sous: Coupe du Monde 2018
Taggé: , , ,

1500 clubs amateurs aux couleurs de Betclic

14 avril 2010 par · 3 Commentaires 






A l’occasion de son lancement, la nouvelle marque française d’équipements sportifs Eldera (spécialisée dans le textile) s’associe au site de paris sportifs en ligne Betclic pour permettre à 1500 clubs amateurs de gagner deux jeux de 14 maillots floqués chacun. Les clubs souhaitant participer à cette initiative doivent se rendre sur le site d’Eldera avant le 25 avril pour entrer leurs coordonnées et répondre correctement à 5 questions liées au football, l’une d’entre elles vous demandant par exemple le score par lequel l’OM est devenu le premier et seul club français à remporter la Ligue des Champions face au Milan AC en 1993.

Rendez-vous sur le site d’Eldera pour participer.




-->


A l’occasion de son lancement, la nouvelle marque française d’équipements sportifs Eldera (spécialisée dans le textile) s’associe au site de paris sportifs en ligne Betclic pour permettre à 1500 clubs amateurs (d’un niveau inférieur à la CFA2) de gagner deux jeux de 14 maillots floqués chacun.

Classé sous: Bookmakers
Taggé: , , ,

Fin du journal d’un parieur

14 avril 2010 par · 1 Commentaire 






En raison des dispositions de la nouvelle loi sur les paris sportifs en ligne qui vient d’être votée par les députés français, parissportifs.com n’a d’autre choix que d’interrompre la parution du ‘Journal d’un parieur’. En effet, cette rubrique étant basée sur l’obtention d’un bonus ou freebet (pari gratuit) chez un bookmaker, le flou qui entoure actuellement l’avenir de ces bonus et leur taxation nous oblige à suspendre cette rubrique en attendant d’y voir plus clair. Nous resterons évidemment attentifs aux prochains développements relatifs à la législation et notamment aux décrets d’application qui paraîtront dans les semaines à venir.

Nous tenons à remercier piratodollars pour sa collaboration et à le féliciter pour ses gains.





-->


En raison des dispositions de la nouvelle loi sur les paris sportifs en ligne qui vient d’être votée par les députés français, parissportifs.com n’a d’autre choix que d’interrompre la parution du « Journal d’un parieur »

Classé sous: Journal d'un Parieur
Taggé:

Page Suivante »