Loi sur les paris en ligne : des opinions contrastées

29 novembre 2010 par · Commentaires fermés sur Loi sur les paris en ligne : des opinions contrastées 






Loi sur les paris en ligne : des opinions contrastées

Plusieurs opérateurs se sont exprimés ce week-end, affichant leurs inquiétudes et leurs espoirs à propos de la régulation du marché des jeux d’argent en ligne.

La loi actuelle favorise-t-elle les sites illégaux?

Stéphane Courbit, actionnaire à 50 % de BetClic Everest Group, est particulièrement sévère quant à la loi d’ouverture en France. « La loi française favorise la fraude ! », estime-t-il dans Le Figaro. Et de poursuivre : « Les joueurs savent qu’ils ont intérêt à aller jouer sur les sites qui n’ont pas de licence et ils ne s’en privent pas. L’Autorité de régulation des jeux en ligne a annoncé que la loi a permis de réduire de deux tiers le nombre de joueurs allant sur des sites illégaux. Notre analyse est que les sites autorisés en France ne représentent pas plus de 30 % du marché en valeur des jeux d’argent sur Internet« .

Fustigeant une taxation trop lourde, l’ancien patron d’Endemol explique que malgré de bon résultats, son groupe ne dégagera pas de bénéfices cette année : « Notre produit brut des jeux pour les paris sportifs a été multiplié par deux entre le second semestre 2010 et la même période de 2009. Mais alors que BetClic Everest Group sera à l’équilibre cette année, avec un produit brut des jeux de 360 millions d’euros, son activité de paris sportifs sur le territoire français, bénéficiaire l’an passé, va perdre 25 millions d’euros ! ».

« La loi française est absurde dans son exécution. C’est la pire d’Europe. Elle ne nous permet pas d’exister : nous sommes trop taxés, le périmètre des jeux autorisés est trop limité et le taux de retour aux joueurs, plafonné, est trop bas« , conclut-il, annonçant que son Groupe va « arrêter la publicité à la télé« .

Même son de cloche chez Bwin.fr. Le président de l’entreprise soutient dans Le Parisien que « Pas un seul opérateur ne devrait afficher de bénéfices cette année en France« . Une dépêche AFP détaille : « L’opérateur autrichien avait annoncé la semaine dernière avoir enregistré une perte opérationnelle de 6,2 millions d’euros au troisième trimestre 2010 contre un bénéfice de 8,2 millions à la même période en 2009, une perte liée, selon lui, notamment à des dépenses exceptionnelles associées à l’entrée sur le marché français. »

Winamax : l’exception ?

Pourtant, tous les opérateurs n’affichent pas le même pessimisme. Winamax, via la voix de Canel Frichet, directeur du site, se félicite de ses résultats. « Il est parfaitement possible de faire des profits significatifs en France tout en s’inscrivant dans le cadre règlementaire actuel« , lit-on dans eGamingReview. « Pour s’assurer d’une présence majeure sur le marché, il était vital d’investir lourdement en marketing. Winamax a consacré le plus gros budget publicitaire TV et Web lors de l’ouverture du marché. Cela nous a permis de passer rapidement du statut d’opérateur quasiment inconnu à celui de l’un des opérateurs les plus reconnus du marché« . Se considérant désormais comme un « acteur-clé » du marché français, Winamax assure avoir enregistré « 500 000 nouveaux joueurs », confortant le site à la deuxième place, derrière PokerStars.fr.

On apprend également que Winamax n’exclut pas de créer son propre réseau. « Tandis que l’entreprise grandit, nous serons capables d’offrir notre logiciel poker en marque blanche à d’autres entreprises, ce qui consolidera encore notre position sur le marché« , conclut Canel Frichet.

Dans un autre registre, on notera la prise de position tranchée de Patrick Sébastien à l’encontre des jeux d’argent. L’animateur-imitateur estime dans le Journal du Dimanche que « C’est criminel d’avoir autorisé les jeux d’argent comme Sarkozy l’a fait pour servir les seuls intérêts de dix mecs dans Paris qui sont en train de se partager le butin« .





-->


Plusieurs opérateurs se sont exprimés ce week-end, affichant leurs inquiétudes et leurs espoirs à propos de la régulation du marché des jeux d’argent en ligne.

Sites illégaux sur Google.fr : que fait l’ARJEL ?

24 novembre 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Sites illégaux sur Google.fr : que fait l'ARJEL ?

Si l’ARJEL a fait de la poursuite des sites illégaux en France son principal cheval de bataille dès la publication de la loi sur les jeux en ligne en juin dernier (l’exemple de StanJames, mis en demeure et forcé de bloquer l’accès de son site aux internautes basés en France vient immédiatement à l’esprit), on peut logiquement se demander pourquoi elle ne s’est pas encore penchée sur une anomalie plutôt aberrante pour une activité telle que les paris en ligne.

Des résultats qui font la part belle aux sites non agréés

En effet, Il suffit de taper « pari sportif » ou « paris en ligne » dans Google.fr pour se rendre compte que cinq des dix premiers résultats sont soit des opérateurs non licenciés (Sportingbet, Betway) ou la version en .com de sites agréés en France comme Unibet, Betclic et Bwin. La plupart des joueurs potentiels voulant savoir sur quels sites parier sur internet iront googler ces termes précis et peuvent donc être démarchés par des opérateurs non agréés. Une situation illogique et incompréhensible lorsque l’on connaît l’importance des moteurs de recherche dans la stratégie de recrutement pour les opérateurs de paris sportifs.

Il est bon de noter que les classements des pages de résultats sur Google.fr reposent sur des algorithmes de calcul purement mathématiques et ils ne sont en aucun cas subjectifs. Il devrait donc être du ressort d’une autorité telle que l’ARJEL de prendre contact avec Google afin de demander que soient pris en compte des critères tels que la légalité ou pas des sites qui apparaissent dans ces résultats en fonction de la législation en place en France.

Concurrence déloyale

La situation telle qu’elle est n’est bien entendu pas du goût des opérateurs titulaires d’une licence de l’ARJEL. BetClic, SAjOO, EurosportBET et tous les autres bookmakers légaux qui sont soumis aux diverses taxes sur leur activité et se retrouvent donc victimes de ce laisser-faire se sont unis dans une démarche commune auprès de l’ARJEL, pointant du doigt cette concurrence déloyale et curieusement ignorée par l’autorité de régulation du marché. L’objectif est que l’ARJEL prenne acte de cette anomalie et fasse en sorte que Google.fr « nettoie » ses résultats en ne permettant plus à un opérateur non licencié ou à un site dont l’extension n’est pas .fr d’apparaître sur les pages de la version française du moteur de recherche.





-->


Si l’ARJEL a fait de la poursuite des sites illégaux en France son principal cheval de bataille dès la publication de la loi sur les jeux en ligne en juin dernier, on peut logiquement se demander pourquoi elle ne s’est pas encore penchée sur une anomalie plutôt aberrante pour une activité telle que les paris en ligne.

Radio Paris Sportifs fête ses 1 an!

16 novembre 2010 par · Ecrire un Commentaire 






Après 125 émissions et 269 pronostics, l’aventure continue pour Radio Paris Sportifs après une année de pronostics et de conseils délivrés par nos deux spécialistes du Team Parissportifs.com, Julien et Noart. D’abord hebdomadaire, cette 1ère web radio indépendante sur les paris sportifs est maintenant disponible tous les jours entre 17h et 18h sur Parissportifs.com. Cette 1ère année a été riche en évènements avec l’ouverture du marché des paris en ligne en France juste avant la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud. Radio Paris Sportifs a accompagné de très nombreux parieurs, nous tenons à remercier tous les auditeurs pour leurs nombreux messages de soutien et leur fidélité tout au long de cette année.

Lancée le 13 Novembre 2009, Radio Paris Sportifs fête ses 1 an!

L’objectif de cette web radio de passionnés a été dès sa création d’apporter une valeur ajoutée aux parieurs en toute indépendance, avec une approche professionnelle des paris sportifs. Nous sommes en effet les seuls à proposer des conseils en gestion de capital avec un indice de fiabilité pour chaque pronostic et des conseils de pro.

Noart avait déclaré lors du lancement que ces notions étaient indispensables pour la réussite sur le long terme, et cela se vérifie un an après: malgré des périodes plus difficiles avec l’ouverture du marché, nos deux experts ont maintenu le cap avec plus de 20% d’évolution de capital, près de 50% de réussite et 269 pronostics proposés aux auditeurs.

Noart et Julien : un tandem complémentaire

Julien, l’animateur et parieur du Team Parissportifs.com revient d’ailleurs sur cette 1ère année riche en émotions: « Un an déjà… c’est passé à une vitesse ! Ravi de continuer l’aventure et de voir que nous avons toujours le soutien de la communauté, même après un passage délicat avec l’arrivée des sites en .fr. Je souligne quand même que nous n’avons jamais perdu un centime de notre bankroll, nous sommes toujours restés dans le positif, même après de grosses séries noires. Ravi également d’être arrivé jusqu’ici avec Noart, un parieur professionnel qui m’a beaucoup appris et avec qui je prend un réel plaisir à présenter les émissions ! Merci à tous et rendez-vous à l’antenne! ».

Noart, le parieur pro du Team Parissportifs.com donne également ses sentiments après 1 an d’aventure: « Je n’ai pas vu le temps passer ! Après avoir proposé des pronos en ligne pendant 3 ans, le lancement de Radio Paris sportifs a été une nouvelle étape très importante. dans ma vie de parieur. C’est une expérience très enrichissante et partager ces moments avec Ju est un vrai plaisir. Tout comme Julien, les changements entrainés par l’ouverture du marché, avec des cotes en baisse et moins de paris disponibles, m’ont fait quelque peu réfléchir mais nous avons su nous adapter progressivement à ces nouvelles contraintes. Pas inquiet pour la suite des évènements et longue vie à Radio Paris Sportifs! ».

Toute l’équipe de Parissportifs.com se joint à moi pour souhaiter un joyeux anniversaire à Radio Paris Sportifs, et bravo à Julien et Noart pour ce rendez-vous quotidien sur les paris sportifs!

Retrouvez tous les pronos et conseils de nos spécialistes sur Radio Paris Sportifs tous les jours entre 17h et 18h.





-->


Après 125 émissions et 269 pronostics, l’aventure continue pour Radio Paris Sportifs après une année de pronostics et de conseils délivrés par nos deux spécialistes du Team Parissportifs.com, Julien et Noart. D’abord hebdomadaire, cette 1ère web radio indépendante sur les paris sportifs est maintenant disponible tous les jours entre 17h et 18h sur Parissportifs.com.

Classé sous: Newsletter
Taggé:

Ces bookmakers qui prennent leur distances avec la France

15 novembre 2010 par · Commentaires fermés sur Ces bookmakers qui prennent leur distances avec la France 






Ces bookmakers qui prennent leur distances avec la France

Depuis l’ouverture à la concurrence du marché français des jeux en ligne, les opérateurs en ligne sont nombreux à s’ériger contre les nouvelles contraintes, notamment financières, imposées par la législation. Certains, comme Ladbrokes ou SportingBet, ont même fait le choix de se retirer, invoquant une taxation beaucoup trop nuisible au rendement économique de leur activité. La rédaction de ParisSportifs.com vous propose un point sur ces bookmakers qui ont fui (temporairement ?) le marché français.

Le casse-tête du droit au pari

Fin octobre dernier, le groupe Ladbrokes décide de rompre les pourparlers avec Canal+ dans le cadre d’une éventuelle entrée sur le marché français des jeux en ligne. Comme SportingBet avant elle, la société de paris sportifs britannique évoque un niveau de taxation trop élevé en France pour représenter un investissement intéressant. Gary McIlraith, directeur de la stratégie, de l’international et des canaux numériques chez Ladbrokes, a notamment en ligne de mire le droit au pari.

D’après la nouvelle règlementation, les opérateurs ont en effet l’obligation de négocier des accords avec l’organisateur d’un évènement sportif afin de pouvoir proposer des paris sur cette compétition. Ce contrat passe par une redevance à la charge des opérateurs de jeux en ligne, laquelle ne doit pas être discriminatoire et doit servir à financer la lutte contre la fraude. A titre d’exemple, les fédérations françaises de tennis et de football imposent une taxe de 1% sur les mises des joueurs (en savoir plus sur le droit au pari).

Principale objection des opérateurs légaux : le plafond de taxation n’est pas fixé par la loi alors que la diminution des marges est déjà considérable, ce qui a le don de frustrer les bookmakers licenciés. La vice-présidente du groupe Mangas Gaming (dont fait partie BetClic), Isabelle Parize, parlait ainsi il y a quelques semaines d’une obligation « complètement confiscatoire » et « très exagérée ». L’accord signé avec la Ligue de Football Professionnel représentant à lui-seul 25 à 40% du produit net des jeux (bénéfice de l’opérateur) selon elle.

BetClic monte au créneau

Il y a deux semaines, certains responsables comme Nicolas Béraud de BetClic, Alex Dreyfus de Chiligaming et Emmanuel de Rohan Chabot de ZETurf, ont profité de la conférence Monaco iGaming Exchanges pour appeler à un changement des taux d’imposition sur les opérateurs en France, des méthodes d’inscription et du taux de retour aux joueurs. D’après Nicolas Béraud, la réglementation française n’est pas à même de transférer le marché illégal vers le marché légal dans l’Hexagone, ni même d’assurer entièrement la protection des joueurs contre la dépendance aux jeux d’argent à l’heure actuelle.

Dans la foulée, l’ARJEL publiait ses chiffres sur le marché réglementé des jeux d’argent en ligne pour ses  quatre premiers mois depuis le début de la régulation française en juin. Les résultats démontrent que le marché français n’est exploité qu’à hauteur de 25% du niveau anticipé par l’ARJEL avant la régulation. Une étroitesse du marché qui représente un frein de plus pour les candidats à l’agrément.

Pour le moment en tout cas, puisque Ladbrokes a déjà annoncé qu’il restait en alerte quant à des changements de réglementation qui pourraient lui garantir une installation sur le territoire français dans de meilleures conditions. Unibet, lui n’a pas attendu pour faire son entrée en jeu, puisque l’opérateur réputé mondialement vient de recevoir trois licences pour les courses hippiques, le poker et les paris sportifs en ligne. Preuve de la faiblesse actuelle du marché français, Unibet a perdu un quart de sa valeur en bourse dès l’annonce de son arrivée dans l’Hexagone.

Les joueurs français ne devraient pas pouvoir s’inscrire sur Unibet.fr avant le printemps 2011, preuve une nouvelle fois que même avec une licence, les opérateurs avancent à petits pas sur le marché français. En attendant, vous pouvez toujours retrouver notre classement complet des sites de paris en ligne légaux et déjà opérationnels avec des revues complètes et détaillées des meilleurs sites de paris sportifs.





-->


Depuis l’ouverture à la concurrence du marché français des jeux en ligne, les opérateurs en ligne sont nombreux à s’ériger contre les nouvelles contraintes, notamment financières, imposées par la législation. La rédaction de ParisSportifs.com vous propose un point sur ces bookmakers qui ont fui (temporairement ?) le marché français.

Classé sous: Paris Sportifs
Taggé:

Offre concours BetClic : Assistez à OM-Lyon en VIP

08 novembre 2010 par · Commentaires fermés sur Offre concours BetClic : Assistez à OM-Lyon en VIP 






Offre concours BetClic : Assistez à OM-Lyon en VIP

A quelques semaine du choc des Olympiques, le site de paris en ligne BetClic vous permet de participer à un tirage au sort pour gagner de nombreux lots, le premier prix étant un pack VIP pour assister au match Marseille -Lyon le 19 décembre au stade Vélodrome. Ce prix comprend également le transport, l’hébergement sur place (une nuit pour 2 personnes) ainsi que les tickets pour assister au match. Sponsor maillot des deux clubs, BetClic offrira aux 99 tirés au sort suivants des bonus (voir le détail ci-dessous).

Pour participer, vous devez être inscrit sur BetClic.fr (Inscrivez-vous maintenant si ce n’est pas encore fait et profiter d’un bonus au passage : un premier pari remboursé jusqu’à 50 euros). Une fois votre compte créé, vous n’avez qu’à rentrer votre pseudo sur le bulletin de participation.

Vous avez jusqu’au 25 novembre 2010 pour participer et les gagnants seront tirés au sort le 30 novembre. N’attendez pas !

Les lots

Voici les 100 lots mis en jeu lors de ce tirage au sort :

Comment participer

En quelques minutes seulement, votre participation sera enregistrée et vous vous retrouverez peut-être au Vélodrome le 19 décembre prochain pour ce choc entre l’OM et Lyon.

1. Inscrivez-vous sur BetClic en cliquant ici

2. Remplissez le bulletin de participation

3. Vous serez dès lors automatiquement inscrit.




-->


A quelques semaine du choc des Olympiques, le site de paris en ligne BetClic vous permet de participer à un tirage au sort pour gagner de nombreux lots, le premier prix étant un pack VIP pour assister au match Marseille -Lyon le 19 décembre au stade Vélodrome. Ce prix comprend également le transport, l’hébergement sur place (une nuit pour 2 personnes) ainsi que les tickets pour assister au match.

Classé sous: Promotions
Taggé:

Les moyens de paiement en ligne : dépôts et retraits

08 novembre 2010 par · Commentaires fermés sur Les moyens de paiement en ligne : dépôts et retraits 






Moyens de paiement en ligne : Moneybookers, Neteller, PaySafeCardDepuis l’ouverture à la concurrence du marché des jeux en ligne en juin 2010, les bookmakers en lignes agréés par l’ARJEL (BetClic, SAjOO, EurosportBET par exemple) proposent très souvent plusieurs moyens de paiement pour tous vos dépôts et retraits. La rédaction de ParisSportifs.com vous propose ainsi une revue des solutions offertes pour vous aider à choisir celle qui sera la plus adaptée à vos besoins.

Portefeuille en ligne

Pour gagner en crédibilité, mettre les joueurs en confiance et offrir un service combinant qualité et sécurité, les meilleurs opérateurs en ligne ont mis les banques virtuelles à contribution. Celles-ci offrent une garantie aux clients qui peuvent se lancer dans leurs premiers paris sportifs en toute tranquillité.

Les portefeuilles en ligne ou E-Wallets constituent probablement la méthode de paiement la plus intéressante sur les sites de paris sportifs. Comme leur nom l’indique, ces comptes virtuels permettent aux joueurs d’effectuer des transferts d’argent (dépôts et retraits) en toute simplicité et surtout en temps réel. Les frais sont souvent moindre que les autres méthodes (voire inexistants) et vous pouvez facilement faire basculer les sommes remportées lors de vos paris gagnants vers votre compte bancaire.

Les E-Wallets les plus populaires sont Moneybookers, Neteller, ClickandBuy ou encore PayPal. Ils sont utilisables sur l’ensemble des plateformes de jeux en ligne agréés, notamment BetClic.

Cartes prépayées

Autre solution, les cartes prépayées comme PaySafeCard, Ukash et FreeBet. Disponibles chez les buralistes ou parfois sur Internet, ces dernières ont également beaucoup de succès auprès des joueurs en ligne. Ces cartes anonymes dont le montant s’élève de 10 à 100 euros vous dispensent en effet d’entrer vos détails financiers sur le site de paris sportifs sur lequel vous êtes connecté.

L’avantage premier des cartes prépayées est de limiter vos dépenses car il est impossible de dépasser le montant de votre crédit. Une manière de lutter contre l’addiction aux jeux, conformément à la nouvelle réglementation des jeux en ligne. Seul bémol, parmi les sites de paris sportifs en ligne les plus renommés, seuls quelques sites comme SAjOO proposent acceptent ces cartes comme mode de dépôt.

Visa / Carte Bleue CB

Le choix de déposer de l’argent avec sa carte bancaire sur son compte de paris sportifs est la solution idéale pour un joueur occasionnel. En revanche, l’ouverture d’un portefeuille électronique est largement préférable pour un parieur régulier. Quant à la sécurisation des données, les bookmakers agréés par l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne vous garantissent un service entièrement fiable et transparent.

Les sites comme BetClic, SAjOO ou encore EurosportBET, utilisent tous des technologies identiques à celles des banques pour protéger vos transactions ainsi que l’ensemble de vos données personnelles. Les délais d’enregistrement des actions sont un peu plus long qu’avec un portefeuille électronique mais ils restent satisfaisants dans l’ensemble.

Virement bancaire et chèque

Si le virement bancaire représente une très bonne méthode pour transférer ses gains, ils est conseillé d’éviter ce moyen de paiement pour créditer un compte de joueur. Les délais d’attente sont très longs (2 à 5 jours), et cela réduit nécessairement votre marge de manœuvre pour effectuer vos paris sportifs en ligne. Idem pour les chèques, d’autant qu’ils ne sont pas toujours acceptés par les opérateurs en ligne.

Au final, chaque joueur est libre de se tourner vers la méthode de paiement qui conviendra le mieux à ses préférences personnelles, même si l’idée du portefeuille virtuel reste la plus pratique. Pour vous aider à choisir parmi les nombreuses solutions proposées sur Internet, nous vous proposons sur notre site ParisSportifs.com un classement complet des sites de paris en ligne légaux, avec des revues complètes et détaillées des meilleurs sites de paris sportifs. et des moyens de paiement acceptés sur chacun d’entre-eux.




-->


Depuis l’ouverture à la concurrence du marché des jeux en ligne en juin 2010, les bookmakers en lignes agréés par l’ARJEL (BetClic, SAjOO, ou EurosportBET par exemple) proposent très souvent plusieurs moyens de paiement pour tous vos dépôts et retraits. La rédaction de ParisSportifs.com vous propose ainsi une revue des solutions offertes pour vous aider à choisir celle qui sera la plus adaptée à vos besoins.

Classé sous: FAQ Paris Sportifs
Taggé:

PSG-Marseille : pariez sur un clasico pas comme les autres

07 novembre 2010 par · Commentaires fermés sur PSG-Marseille : pariez sur un clasico pas comme les autres 






PSG-Marseille : pariez sur un clasico pas comme les autres

Dimanche soir à 21h sera donné le coup d’envoi d’un PSG-Marseille un peu particulier pour le monde des paris sportifs en France. C’est en effet le premier vrai clasico (hors Trophée des Champions, qui n’avait ni la saveur ni l’ambiance d’un vrai PSG-OM) sur lequel vous pourrez parier légalement en France. En tête des bookmakers en ligne agréés ARJEL, BetClic, sponsor maillot de l’OM, qui vous offre un bonus sous la forme d’un premier pari remboursé jusqu’à 50 euros pour parier sur le clasico.

Cote PSG Marseille

Parmi les paris et les cotes les plus intéressants figurent celui du score exact de 0-0 à la mi-temps. En effet, au contraire de la saison dernière où l’OM avait ouvert le score assez tôt, le suspense devrait durer lors de ce match aller. BetClic vous propose une cote de 2,30 pour ce pari.

Quels buteurs au Parc ?

Gaby Heinze sera vraisemblablement aligné en défense centrale en l’absence de Stéphane Mbia, suspendu. L’ex-Parisien était déjà passé près de marquer lors de son comeback au Parc la saison dernière (seul le poteau avait pu repousser sa tête fouettée de l’extérieur de la surface) et les sifflets qui devraient encore une fois accompagner son retour ne devrait que le motiver un peu plus à laisser une trace de son passage. La cote pour un but de Heinze est de 8,00 sur BetClic.

Côté parisien, on sait Nenê particulièrement habile sur coup-francs et l’OM lui a plutôt bien réussi avec Monaco la saison dernière (in a inscrit un but sur coup-franc, tiens donc, au Vélodrome). Sa cote pour faire trembler une nouvelle fois les filets de Steve Mandanda est de 2,80 sur BetClic.

Pariez sans risque avec le bonus BetClic

BetClic vous propose donc de rembourser votre premier pari, s’il est perdant, jusqu’à 50 euros. Voici comment vous pouvez vous aussi bénéficier de ce bonus de 50€ :

  1. Inscrivez-vous sur BetClic en suivant ce lien : INSCRIPTION BONUS BETCLIC
  2. Déposez un minimum de 10€ pour pouvoir jouer
  3. Misez sur le pari et la cote qui vous intéresse
  4. Gagnez : vous encaissez vos gains. Sinon, BetClic vous rembourse votre mise (maximum 50€)

Exemple : si vous vous inscrivez et déposez 50 euros, que vous misez ces 50 euros sur un match nul 0-0 à la mi-temps, vous gagnez 2,30 x 50 = 115€ si ce pari se réalise. Si un but ou plus est marqué lors de la première mi-temps, BetClic vous remboursera votre mise de 50€.

Bonne chance et bon match !




-->


Classé sous: Ligue 1
Taggé: