La Française des Jeux, éditrice du site ParionsWeb, pourrait voir ses activités en dur surtaxées afin de récolter 120 millions d’euros sur 5 ans, lesquels seraient utilisés pour le financement des stades français pour l’Euro 2016 de football.







Française des Jeux FDJ

La Française des Jeux, éditrice du site ParionsWeb, pourrait voir ses activités en dur surtaxées afin de récolter 120 millions d’euros sur 5 ans, lesquels seraient utilisés pour le financement des stades français pour l’Euro 2016 de football.

120 millions d’euros pour le CNDS

Le gouvernement devrait bientôt déposer un amendement au projet de loi de finances en ce sens, demandant l’augmentation de la taxe sur les jeux en dur (en boutique seulement, donc) de la FDJ de 1,8 à 2,1%.

Ces ressources supplémentaires (estimées à quelques 120 millions d’euros sur 5 ans) seraient allouées au Centre National du Développement du Sport (CNDS), lequel cofinancera la construction des grands stades des villes désignées pour l’organisation du championnat d’Europe des Nations en 2016.





à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires