Interview de Thierry Ambrose : Le futur crack de Manchester City ?



Interview de Thierry Ambrose : Le futur crack de Manchester City ?A l’heure où la formation française semble sur le déclin, les jeunes joueurs sont de plus en plus nombreux à faire leurs valises pour  construire leur avenir de footballeur à l’étranger…

Nous sommes justement allés à la rencontre d’un certain Thierry Ambrose. Son nom ne vous dit peut-être rien pour le moment, mais son ascension fulgurante laisse présager un bel avenir pour le milieu de terrain international U17. Répéré par l’AJ Auxerre du côté de Paron Saint-Clément Maillot (Yonne) à l’âge de 9 ans puis formé en Bourgogne, Thierry s’est engagé avec Manchester City il y a quelques mois, avec la ferme ambition de conclure son apprentissage en beauté et parapher son premier contrat pro!

Quand l’opportunité de jouer à Manchester City se présente, difficile de passer à côté…

    • Avant d’atterrir à Manchester, l’AJ Auxerre a été le premier club professionnel à t’ouvrir ses portes. Comment se sont passés tes débuts en tant que futur joueur pro?

Je garde un très bon souvenir des mes années passées à l’AJA. Au départ, j’étais trop jeune pour intégrer le centre de formation. Donc de 9 à 11 ans, j’ai été obligé de faire les aller-retour Sens-Auxerre (60 km) pour pouvoir m’entraîner régulièrement et participer aux rencontres. Cela n’a pas toujours été facile, mais le club m’a bien aidé et je pouvais aussi compter sur mes proches puis ma famille d’accueil une fois que j’ai intégré le centre de formation.

    • Au delà du soutien de ton entourage et du club, quelles étaient tes petites astuces pour surmonter les moments difficiles?

Honnêtement, je n’avais aucune astuce. J’avais beau être très jeune, je savais déjà pourquoi j’étais là. Et au final, j’avais une vie normale. Je terminais simplement les cours un peu plus tôt que mes camarades du collège pour aller à l’entrainement puis je rentrais faire mes devoirs.

    • Quel est ton plus beau souvenir sous le maillot de l’AJ Auxerre et, à contrario, le pire ?

J’ai beaucoup de bons souvenirs, mais le premier qui me vient en tête, c’est mon premier match en 19 nationaux alors que je n’avais que 15 ans. Je suis entré à l’heure de jeu et j’ai inscrit un doublé… Mon pire souvenir, c’est lorsque j’ai du partir de chez mes parents pour aller vivre en famille d’accueil à 11 ans. Mais je n’avais pas vraiment le choix. Les entrainements étaient de plus en plus nombreux et les déplacements de plus en plus loin donc ma famille s’est mise d’accord avec l’AJA pour qu’on puisse m’accueillir sur place. C’était la première fois que le club plaçait un joueur de cet âge en famille d’accueil.

    • Quel a été le déclic pour que ta famille et toi décidiez de faire passer le foot avant tout ?

Le foot a toujours eu une place importante dans ma vie. C’est ma passion. Je pense que la première raison pour laquelle j’ai persévéré c’est que je progressais vite et bien. Par contre, je tiens à préciser que ma famille passe avant tout.

    • Parle nous de ta première sélection en équipe de France U16…

C’était le 26 septembre 2013, lors d’un match face au Pays de Galles. J’étais évidemment très fier de porter le maillot de l’équipe de France et tout s’est très bien passé puisque nous avons gagné par 6 buts à 0, avec deux passes décisives sur le plan personnel.

    • En parlant de l’équipe de France, quel regard portes-tu sur la mauvaise réputation des Bleus et notamment des plus jeunes ?

Je regarde les matchs de l’équipe de France et je supporte mon pays à chacune de ses rencontres. En fait, je m’intéresse uniquement au foot. Le reste importe peu pour moi.

    • Revenons à ton parcours personnel. Quelle a été ta réaction de savoir que des clubs français comme étrangers s’intéressaient de plus en plus à toi ? 

Un mélange d’excitation et de fierté encore une fois. Ça m’a fait énormément plaisir de voir que tous mes sacrifices commençaient à payer. Mais je n’ai pas pris la grosse tête. D’ailleurs, mes frères, ma famille, mes proches et mes entraineurs ont toujours fait en sorte que je garde les pieds sur terre.

    • Tu as finalement opté pour Manchester City… Un très beau point du chute, mais pourquoi avoir favorisé un club anglais au lieu de poursuivre ta formation en France ?

J’ai toujours été séduit par l’Angleterre, sa langue et son style de jeu. Quand l’opportunité de jouer à Manchester City se présente, difficile de passer à côté et leur projet sportif m’a plu. Donc tout était réuni pour que je tente l’expérience.

    • Quelles sont les différences avec la formation à la française ?

En France je n’ai joué que pour l’AJA et je ne suis en Angleterre que depuis quelques mois. Je n’ai pas assez d’expérience pour pouvoir comparer les deux formations. Par contre, j’ai été aussi bien accueilli par le staff et mes nouveaux coéquipiers que lorsque je suis arrivé à Auxerre et je mène le même train de vie. Je suis avec ma famille, je me lève le matin, je vais à l’entrainement, je suis des cours et je rendrez chez moi en fin d’après-midi…

    • Quel est ton bilan en terme de chiffres du côté de City et quelles sont tes perspectives d’avenir ?

J’ai disputé 11 matchs de U18 Premier League jusqu’ici, avec 9 buts au compteur et 6 passes décisives. Pour ce qui est de l’avenir, j’aimerais avant tout que mon équipe ait le meilleur classement possible en championnat [Manchester City est 1er actuellement]. Nous venons aussi de nous qualifier pour les 8e de finale de la UEFA Youth League et j’espère que nous irons le plus loin possible.

    • Si tu devais passer pro dans les mois à venir, ce serait à City, un autre club anglais ou en Ligue 1 ?

A Manchester City sans aucune hésitation.

  • On se doute que tu dois suivre les résultats de l’équipe pro. Un pronostic sur le vainqueur de la Premier League cette saison?

Arsenal a pris un très bon départ cette saison, mais je suis à 200% derrière Manchester City.

  • On te laisse le mot de la fin. Libre à toi d’évoquer un sujet qui te tient à coeur ou de passer un message…

Je tiens d’abord à remercier ParisSportifs.com pour cet interview. Un grand merci également à toutes les personnes qui me suivent et me soutiennent au quotidien. Je terminerai par cette phrase qui m’inspire beaucoup: « le talent ne suffit pas, seul le travail paye. »

Galerie Photos Thierry Ambrose

La Fiche technique de Thierry Ambrose

Nom: Ambrose

Prénom: Thierry

Date de naissance: 28 mars 1997

Lieu de naissance: Sens (France)

Pays: France

Poste: Milieu offensif

Clubs successifs: Paron Saint-Clément Maillot, Aj Auxerre, Manchester City

Vidéo Thierry Ambrose Manchester City

Interviews de parieurs sur ParisSportifs.com

Malik Touzri

à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires