Pays organisateur de la Coupe du Monde 2010, l’Afrique du Sud se doit de bien figurer en juin prochain. Traditionnellement, les hôtes du Mondial parviennent à se surpasser et à déjouer les pronostics. S’ils ne parviennent pas toujours à décrocher le titre de champion du monde, les pays organisateurs réussissent toujours des performances et les Sud-Africains espèrent secrètement créer la sensation pour ce premier mondial sur le continent africain.



Pays organisateur de la Coupe du Monde 2010, l’Afrique du Sud se doit de bien figurer en juin prochain. Traditionnellement, les hôtes du Mondial parviennent à se surpasser et à déjouer les pronostics. S’ils ne parviennent pas toujours à décrocher le titre de champion du monde (comme ont pu y parvenir l’Angleterre en 1966, la RFA en 1974, l’Argentine en 1978 ou encore la France en 1998), les pays organisateurs réussissent toujours des performances. En 1994, les Etats-Unis avaient atteint les huitièmes de finale pour ne s’incliner que 1-0 contre le Brésil, futur vainqueur. En 2002, Japon et Corée avaient également franchi le premier tour et les Coréens s’étaient même hissés en demi-finales ! Les Sud-Africains espèrent secrètement créer la sensation pour ce premier mondial sur le continent africain. « Nous nous devons de faire honneur à notre pays« , a expliqué le joueur Aaron Mokoena.

A deux mois du début de la compétition, les Bafana Bafana poursuivent leur préparation. Avant un stage en Allemagne, la sélection africaine a obtenu un bon match nul face au Paraguay (1-1).  Le but des sud-africains est venu d’une frappe lointaine de Tshabalala en seconde période. Face à une solide formation sud-américaine, l’Afrique du Sud a affiché des progrès après le stage de trois semaines au Brésil au cours duquel la sélection a disputé sept rencontres amicales avec des succès sans grande signification, comme ceux obtenus sur l’équipe B de Boavista ou sur celle des moins de 20 ans de Fluminense. Un programme qui a tout de même permis à l’équipe de retrouver la confiance, d’après son sélectionneur, Carlos Alberto Parreira : « La performance de l’équipe lors de ces trois semaines au Brésil a été très positive. Je pense que nos garçons retrouvent peu à peu confiance après avoir joué autant de matchs« .

Champion du Monde avec le Brésil en 1994 et de nouveau à la tête de la sélection brésilienne en 2006 (quart de finale), Parreira attendait une confirmation de ses joueurs pour cette rencontre face au Paraguay. De plus, l’Afrique du Sud ne doit pas oublier qu’elle est l’unique nation africaine présente à cette Coupe du Monde qui n’avait pas réussi à obtenir sa qualification pour la CAN en janvier dernier.

Lors du stage au Brésil, Parreira n’avait pas été tendre avec les siens. « Notre sélection est la plus faible du continent. Les autres sélections sont mieux préparées, elles ont des joueurs en grand nombre qui jouent avec succès dans de grosses équipes du football européen« . Une manière d’alerter ses troupes avant de défier le Mexique pour son premier match du Mondial, rencontre avant laquelle le pays organisateur ne part pas favori d’après les sites de paris sportifs. Chez Betclic, la victoire de l’Afrique du Sud est proposée à une cote de 3,00. Pour les bookmakers, les chances de l’Afrique du Sud de finir première du groupe ou même de passer ce premier tour sont assez (voire très) minces : la cote pour le résultat ‘Afrique du Sud vainqueur du groupe A’ est de 7,50 sur Betclic alors que la cote d’une qualification des Bafana Bafana pour les huitièmes est de 2,70 sur Unibet.

Cependant, Parreira reste optimiste: « Cette faiblesse peut être rattrapée par du travail pendant trois mois, par une équipe bien préparée physiquement, qui a confiance et joue chez elle« . Il n’est pas question pour lui, qui est habitué à jouer les premiers rôles avec le Brésil, de ne pas marquer cette Coupe du Monde de son empreinte : « Nous devons être des adversaires difficiles pour les équipes de notre groupe« . Après le Mexique en ouverture, l’Afrique du Sud défiera l’Uruguay et la France. Un adversaire déjà affronté lors du Mondial 1998 avec à la clé une défaite nette (0-3).

Étiquettes : , , , , , , ,
à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires