Les joueurs français qui jouent dans des pays de fou !

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous proposer un article sur du football sans vraiment vous donner des conseils de paris sur le football, le basket ou le tennis comme vous pouvez les recevoir en vous inscrivant dans notre VIP. Et c’est pour la bonne cause. De savoir que des joueurs français formés dans tel ou tel centre de formation et qui n’ont jamais percé en Ligue 1 évoluent dans des pays aussi dingues que le Brésil ou la Tanzanie, ça nous fait complètement kiffer et rêver ! Des mecs plus terre à terre auxquels il est plus facile de s’identifier qu’un Neymar/Ronaldo/Messi et cie.

Découvrez au plus vite ces aventuriers du football moderne au travers de cinq petits portraits. A noter que nous essayerons d’aller plus loin dans les semaines à venir en vous présentant d’autres joueurs (ou coachs) qui évoluent dans des pays exotiques et en essayant même d’obtenir, si possible, des interviews !

Victor Da Costa (African Lyon – Tanzanie)

Victor Da Costa

Nous commençons avec le joueur qui a probablement le profil le plus incroyable des footballeurs français à l’heure actuelle. Un mec qui montre bien qu’avec un minimum de niveau (disons Nationale 2 ou 3), un minimum d’intelligence (Victor Da Costa est parti à l’aventure après avoir terminé ses études en Technologies et Paléobiodiversité à Paris) et de couilles (sic)… il y a moyen de se faire fameusement kiffer ! De la Nouvelle-Zélande en passant par l’Islande pour arriver maintenant en Tanzanie… le parcours est plutôt surprenant. Gageons que l’objectif final de ce natif du Val-de-Marne formé aux à Torcy et aux Lilas sera de jouer à niveau semi-pro (au minimum) sur tous les continents… !

Et il n’a aucune raison de ne pas y croire : passé de D4 à la D2 Islandaise en deux ans avec le plus petit club islandais (Magni), habitué à évoluer sur un terrain situé à quelques mètres d’un lieu de repos des baleines, Victor Da Costa évolue désormais sous une chaleur tropicale dans le championnat de D1 Tanzanienne, dans un club promu : l’African Lyon (rien avoir avec Monsieur Aulas, on vous rassure). Autant le dire tout de suite : c’est la première fois qu’un joueur européen évolue dans ce championnat et l’aventure humaine semble complètement dingue. Emmenés par un coach français (Lionel Soccia) les promus sont pour l’instant un peu en galère (18émes sur 20 après 13 matchs) mais la saison est loin d’être terminée. A la mi-saison, nous essayerons de vous dégoter une interview de ce joueur au parcours incroyable. Qui donnera peut-être certaines idées à des membres de notre Groupe VIP ?

Rayane Yanice Belaid (FC Tupi – Brésil)

Rayane Yanice Belaid

Avec Rayana Yanice Belaid… nous avons de loin le profil le plus intriguant de nos 5 portraits. Selon nos recherches, c’est le seul joueur né en France à évoluer sur le continent sud-américain à un niveau proche du professionnalisme. Un fait assez dingue et ce d’autant plus que Rayane Yanice Belaid à un profil plutôt sympa : né à Nice, formé à Cannes, d’origine Algérienne… certains d’entre vous penseront immédiatement à Zinédine Zidane.

Les informations que nous avons pu trouver sur cet ailier de poche (1m74) de 21ans sont néanmoins assez disparates. Arrivé mi-2016 dans le club brésilien mythique de Flamengo (Rio de Janeiro) en provenance de Sedan, il y serait resté une année dans l’équipe réserve. Depuis la mi-2017, il évolue dans un club nettement moins connu : le FC Tupi. Une team de D3 locale de l’état de Minas Gerais, une région qui, selon de nombreux amis brésiliens, à l’avantage de… compter les plus belles femmes du pays ! Avouons-le, nous avons envie d’en savoir plus ! Avec un peu de chance, nous arriverons à entrer en contact avec le joueur (via Instagram). On vous tient au courant !

Greg Houla (Air Force Central – Thaïlande)

Greg Houla

Contrairement à ce que vous pourriez croire… il n’est pas si original pour un joueur né en France d’évoluer en Thaïlande de nos jours ! Selon nos recherches et au moment d’écrire ces lignes, ils sont au nombre de 8 ! Dont 3 internationaux : le franco-guinéen Lonsana Doumbouya, le franco-congolais Joël Sami et un joueur formé à Lorient et Strasbourg qui est devenu une superstar dans son pays : le franco-thaï Tristan Do (24 sélections avec la Thaïlande et qui à côté de son métier de footballeur est devenu une véritable célébrité de la jetset locale).

Nous avons voulu ici vous parler d’un joueur nettement moins connu : Greg Houla. On l’avoue franchement, le blaze de son club (Air Force Central !) nous a également trop donné envie ! Né à Amiens, formé au Centre de formation de Guingamp et passé par de nombreux clubs de 3éme ou 4éme division française (Stade Briochin, La Vitréenne, Luçon, Les Herbiers, etc.), l’attaquant/ailier excentré de 30 ans a décidé de se faire kiffer pour les dernières années de sa carrière et évolue donc désormais dans ce club de Bangkok appartenant à l’Air Force locale.  Avec un succès mitigé puisque son club est relégué en D2 locale mais avec un bon apport personnel : 8 buts en 15 matchs. Mais tout cela, Greg Houla s’en fout un peu. Comme il l’a expliqué dans l’excellente rubrique ‘’Français de l’Étranger’’ de So Foot, ce qui compte pour lui, c’est ‘’de vivre des expériences’’. Et puisqu’il gagne tout aussi bien sa vie qu’en National Français…pourquoi se priverait-il ?! Il continuera donc la prochaine saison avec son club et ce même si ils sont en D2.

Cédric D’Ulivo (FH Hafnarfjördur – Islande)

Cedric D'Ulivo

Avec notre 4éme profil… nous allons très loin des pays (très) chauds que sont la Tanzanie, le Brésil, la Thaïlande et la Tunisie : l’Islande et le FH Hafnarfjördur, le meilleur club local des 15 dernières années (8 titres). C’est ce club ou évolue l’arrière droit formé et né à Marseille Cédric D’Ulivo. L’ancien minot y est arrivé à la mi-2017 après 5 saisons en Belgique dans 3 clubs du ventre mou local (Zulte, Beveren et l’OH Leuven). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience est dépaysante pour un homme du Sud plus habitué aux températures aux alentours des 30 degrés que du froid polaire de Reykjavík.

Malgré plusieurs soucis physiques (absence de plusieurs mois suite à une rupture des ligaments croisés…), D’Ulivo a d’ailleurs résigné pour la saison 2019. Il faut dire qu’il y a pas mal d’avantages : en plus de vivre dans l’un des plus beaux pays du monde, la période de congé est assez sympa : de fin septembre (date du dernier match de championnat) à début janvier… Le reste de la saison, malgré les nombreux stades fermés, il fait tout simplement trop froid…

Anice Badri (Espérance de Tunis – Tunisie)

Anice Badri

Pour notre dernier portrait de joueur français au parcours assez original, nous sommes partis d’un constat assez simple : de nombreux franco-algériens/tunisiens/marocains évoluent désormais dans leurs pays d’origine après avoir été formé en France. Nous avons dès lors regardé qui était le club Magrébin le plus performant de la dernière Ligue des Champions Africaine : les champions en titre de l’Espérance Tunis ! Un club ou évolue un gars né en France devenu l’une des stars du championnat tunisien : Anice Badri.

Né à Lyon, formé au LOSC ou il n’a jamais su percer, titulaire 3 ans en Belgique (Excel Mouscron) en première division, Anice Badri évolue depuis la mi-2016 dans le plus grand club de son pays d’origine : l’Espérance Tunis. C’est de loin le joueur le plus connu de notre liste de portraits puisqu’il aura fait partie de l’effectif de la Tunisie lors de la dernière Coupe du Monde. Comme de très nombreux joueurs formés en France d’origine africaine, il est en effet international pour son pays d’origine (14 matchs et 3 buts). A 28 ans et à moins d’une grosse offre européenne, on voit mal Badri quitter son club de sitôt !

à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires