Les matchs de football les plus chauds du monde

Quels sont les matchs de football les plus chauds de l’histoire ? Le type de rencontre entre deux nations souvent ennemies au niveau politique et qui font dire que « le football est dès fois plus que du sport ». Au travers de 6 matchs (dont certains disputés récemment) et quelques réflexions, nous vous avons compilé ce qui nous semble certaines des rencontres avec le plus de tensions au monde.

Le genre de duel souvent intéressant pour les parieurs sportifs puisque les « petits » y font souvent de bons résultats, que nous ne ratons jamais dans notre Groupe VIP. Le genre de duels dont nous aimerions aussi qu’il permette à certains peuples de mieux s’entendre, ce qui n’est pas toujours facile…

Corée du Nord – Corée du Sud

Au moment où nous écrivons ces lignes, la première rencontre entre ces deux pays au conflit bientôt vieux de plus de 70 années et disputée en Corée du Nord vient de se terminer ! Avec un match nul qui arrange tout le monde, puisque personne n’a dominé l’autre outrageusement, ce qui aurait été mal vu par le perdant. Gageons que le président et guide suprême Kim Jong-Ul n’aura pas peur de diffuser la rencontre en différé sur sa chaîne nationale puisque le résultat est acceptable. Disputé dans des conditions très spéciales (tous les Coréens du Sud ont eu besoin de VISA spéciaux pour pouvoir se rendre chez leur voisin, ou ils sont normalement strictement interdits), espérons que cette rencontre pourra servir de rapprochement entre les deux nations asiatiques.

Russie – Ukraine

Faut-il réellement vous expliquer les tensions qui existent depuis plusieurs années entre la Russie et l’Ukraine ? Les régions (Crimée et Donbass) qui ont été envahies de manière très douteuse par les troupes du président Poutine ? Rien de nouveau à votre connaissance nous imaginons. Du coup, il est strictement impossible que ces deux pays se rencontrent en Europe. Trois autres cas existent sur le vieux continent : Arménie – Azerbaïdjan, Kosovo – Serbie et … Espagne – Gibraltar ! A noter que l’Ukraine est passée tout près de se qualifier à la dernière Coupe du Monde en Russie. C’est lors du tout dernier match qu’ils ont été éliminés par un adversaire qui, s’il avait perdu, n’aurait pas été à la Coupe du Monde 2018… Le nom de cette sélection ? La Croatie… Comme quoi, le destin de certains se joue des fois à peu de choses.

Arabie Saoudite – Yémen

L’Arabie Saoudite, nous vous en avons parlé lors d’un de nos articles sur les qualifications pour la Coupe du Monde 2022. Il faut dire que le fait que ces deux pays se rencontrent en qualification alors que bien malheureusement, le pire conflit guerrier actuel oppose probablement ces deux nations… c’est quelque chose de particulier. Et sans trop rentrer dans les détails (nous ne voulons pas faire de politique), nous soutenons clairement les Yéménites dans ce conflit tout comme dans le football. Et c’est avec satisfaction que nous avons vous leur sélection réaliser un match nul 2-2 en Septembre. A noter deux choses importantes :

  • Les « petits » sont souvent très intéressant pour un pari (victoire ou nul) lorsqu’ils jouent contre un pays contre lequel il existe un conflit extra-sportif. Un match nul est très souvent acté. Tout le monde y trouve son compte, personne ne domine l’autre…
  • Les pays en pleine guerre civile sont rarement capables d’accueillir leurs matchs et jouent loin de chez eux. Le Yémen joue au Bahreïn par exemple. Ce qui leur donne encore plus de mérite !

États-Unis – Iran

Iran USADans le genre matchs de Coupe du Monde au caractère extra-sportif exacerbé, il est très difficile de dépasser un duel qui aura eu lieu en France, à Gerland, l’ancien antre de l’OL, le 21 Juin 1998 ! Appelé à l’époque « Mother of all Games » (la Mère de toutes les rencontres), ce duel de poule s’était disputé alors que les conflits (Monsieur Pétrole est passé par là…) entre l’Iran et les USA étaient déjà très importants. La photo (ci-dessus) est d’ailleurs restée mythique dans l’histoire du football et les joueurs américains expliquèrent qu’ils « en auront fait plus en 90 minutes que tous les politiciens sur les 20 dernières années ». Gagné 2-1 par l’Iran (qui mit tout le pays en liesse malgré l’élimination au premier tour), il y eu même un amical quelques mois plus tard aux USA, à Pasadena. Malheureusement, les deux pays ne se sont plus jamais rencontrés depuis…

Bolivie – Chili

Si nous devions vous parler d’une seule rencontre sur LE continent du football en dehors d’Europe, ce serait sans aucun doute Bolivie – Chili. Et comme dans la plupart des cas, les raisons sont géopolitiques. Entre 1879 et 1883, le Chili fit la guerre aux Boliviens pour agrandir son territoire au Nord, dans une région qui contenait du « salpêtre », une substance qui servait à l’époque à la fabrication des explosifs ! En gagnant la guerre, les Chiliens ont fait de la Bolivie un pays enclavé dans les Andes, sans le moindre accès à la mer. Ce qui est, sans vraiment de surprise, un très grand problème au niveau économique !

Du coup, même si le Chili est depuis de nombreuses années bien meilleur au niveau footballistique, les rencontres entre les deux pays sont toujours une véritable guerre de tranchée. En Bolivie, aux alentours de 4000m dans la capitale de La Paz, interdiction de perdre pour les locaux ! Du coup, malgré la diffèrence de niveau apparente, les matchs sont souvent serrés. 2 victoires chiliennes (à domicile), 2 nuls (deux fois au Chili !) et une victoire Bolivienne lors de la dernière rencontre, en Septembre 2017, lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2018… A noter qu’un match amical se déroulera au Chili à la mi-novembre 2019. Signe d’un rapprochement ?

Sierra Leone – Liberia

Harry Lineker est le fils du légendaire Gary Lineker, un ancien international présentateur vedette du football sur la BBC. Il y a quelques semaines, il a cru qu’il allait mourir alors qu’il était présent en Sierra Leone pour commenter le match de qualification pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar entre ces deux pays. Ravagés pendant plus de 10 ans (de 1991 à 2002) de guerre, les deux voisins se détestent, c’est le moins que l’on puisse dire. Et lorsque la Sierra Leone rate, à domicile, un penalty à la 94éme minute du match retour qui l’aurait qualifiée au détriment de son adversaire, les choses partent en c… !

Plusieurs journalistes ont été dépouillés, la maison du malheureux aillant raté son penalty (Umaru Bangura) saccagée, etc. Il faut dire que le cruel système de qualifications en Afrique a déjà éliminé une petite vingtaine de pays de la course au Qatar en à peine deux matchs. Mais de là à en arriver à de telles situations… La CAF devrait interdire certaines rencontres potentielles et s’inspirer de ce qui est fait en Europe.

Auraient également pu être cités

De manière très logique, certains d’entre vous seront choqués de ne pas voir la présence de plus de matchs africains dans notre liste. Des rencontres entre l’Éthiopie et l’Érythrée ou la RD Congo et certains de ses voisins conflictuels de l’Est ou encore une confrontation Sud-Soudan / Soudan auraient largement eu leur place dans cette liste. Seulement voilà : la plupart de ces rencontres n’ont jamais eu lieu, faute de ‘’chance’’ du hasard des qualifications. Et comme beaucoup des pays les plus pauvres du continent jouent très peu de matchs, faute de moyen… A noter tout de même qu’un amical Éthiopie / Érythrée est prévu de longue date, notamment grâce au récent prix Nobel de la Paix et 1er ministre Éthiopien Abiy Ahmed. Nous croisons les doigts.

Des matchs du passé, notamment avec les défuntes Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Allemagne de l’Est, etc., auraient également pu être cités mais nous avons voulu rester dans le présent. Quant aux très conflictuels matchs contre Israël… ce n’est pas pour rien que ces derniers ont quitté la confédération Asiatique en 1974 et rejoint l’européenne en 1990… Bref, vous l’aurez compris, c’était difficile de ne pas en oublier.

à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires