Parier sur la Premiership Écossaise

Le football en Écosse et la ligue de Division 1 locale, c’est vraiment quelque chose de très particulier en Europe. Le niveau est plus que douteux (20éme position au classement des Ligues UEFA, derrière Chypre ou la Serbie…), certains clubs sont capables de se faire éliminer en Coupe d’Europe de manière lamentable (les amateurs Gallois de Connah’s Quay ont par exemple éliminé Kilmarnock il y a quelques jours, en qualifications de l’Europa League) et en général, il y a très peu d’argent. Les droits TV touchés par les clubs écossais sont par exemple très faibles comparé à des pays similaires :

Revenus TVOui mais seulement voilà… La Premiership en Écosse contient deux des clubs les plus mythiques du football Européen : le Celtic et les Rangers de Glasgow ! Même si l’arrêt Bosman et toutes les données précitées ont forcément affaibli ces deux clubs, ils gardent une image très forte localement et dans l’Europe entière. Leurs incroyables supporters et l’ambiance unique au stade lors de leurs matchs (notamment pour le Old Firm, le derby des deux clubs) en font définitivement des clubs très spéciaux. Sur lesquels il est tentant de parier…

Avec un bémol toutefois : suite à de gros problèmes financiers, les Rangers furent rétrogradés en 4éme (et dernière) division Écossaise en 2012/2013 ! Mêmes s’ils sont arrivés à remonter en Premiership après 4 petites saisons et ont terminé 2 fois 3émes et 1 fois 2éme (en 2018/2019) depuis leur retour, les Rangers sont loin de retrouver le niveau qui leur permettait de lutter pour le titre avec le Celtic. Leur dernier sacre date de la saison 2010/2011 et depuis… 8 titres d’affilées ont été remportés par les Bhoys. Une donne qui risque de ne pas changer lorsque l’on sait que le Celtic à une masse salariale 2,5 fois plus élevée en moyenne que les Rangers. Et juste à 17 fois (!!) la moyenne d’un club du bas de classement comme Hamilton.

Du coup ; est-ce que cela vaut la peine de parier sur la Premiership Écossaise ? On a bien envie de vous dire que oui et nous allons vous donner nos avis sur plusieurs types de paris dans les 3 points suivants. Mais avant tout, nous vous donnons un conseil important :

  • N’oubliez pas de rejoindre notre Groupe VIP si vous voulez connaitre tous les conseils de paris finaux de notre team de paris sportifs ! Le but est de faire de vous des parieurs augmentant un maximum leurs possibilités de gains en ne faisant pas des erreurs de débutants.

Qui va gagner la Premiership Écossaise ?

CelticAvec tout ce que vous venez de lire, vous vous doutez bien de notre réponse et intuition : le Celtic ! Avec une cote de 1,3 contre 1 sur Unibet, un pari important sur le futur vainqueur de la compétition semble très tentant. Nous mettrons toutefois plusieurs bémols sur l’idée :

  • Au terme des playoffs réunissant les 6 meilleurs clubs de la phase classique en 2018/2019, le Celtic a gagné le championnat avec « seulement » 9 points d’avance sur les Rangers. Confortable mais pas non plus une domination ultime comme en est capable le PSG.
  • Il faut voir comment le nouvel entraineur et ancien joueur mythique du club Neil Lennon va arriver à succéder à l’excellent Brendan Rogers, devenu coach de Leicester City il y a peu.
  • 1,3, c’est une cote très faible. A moins de mettre une grosse somme (et vous n’avez probablement pas la bankroll que pour le faire), le gain potentiel est vraiment très faible. Nous ne recommandons jamais ce type de cote de manière individuelle dans notre Groupe VIP. Mais pourquoi pas dans un combiné.

Reste que malgré tout, le Celtic est ultra-favori encore une fois cette année. Mis à part le très talentueux back gauche Écossais Kieran Tierney (22ans et courtisé par Arsenal), aucun joueur important ne devrait ou a quitté le club. Et 2 renforts intéressants ont déjà rejoint les Celtes : l’ancien de Toulouse Christopher Julien (pour 9 millions) et le belgo-congolais Boli Bolingoli, en provenance du Rapid Vienne, pour 3,5 millions.

Pour ce qui est des paris sur les matchs du club, une statistique est intéressante. En 2018/2019, en championnat, le Celtic a perdu à 5 reprises : 2 fois chez les Rangers et 1 fois chez 3 clubs : Hibernian, Kilmarnock et Hearts. Le point commun entre ces 5 matchs ? Ils étaient tous à l’extérieur pour les blancs et verts. Une donnée à prendre en compte lors de vos futurs paris sur le Celtic.

Parier sur les Glasgow Rangers

RangersComme nous l’avons expliqué un peu plus haut dans notre article, les Glasgow Rangers sont très loin d’avoir retrouvé une santé financière leur permettant des tas de folies sur le marché des transferts. Au moment d’écrire ces lignes, leur seul transfert rentrant dépassant le million d’euros (…) est un défenseur central de 26 ans arrivé pour 4 millions de Bologne : l’international Suédois (8 sélections) Filip Helander. Même si aucun départ très important n’est à déplorer, cela va être très dur pour les hommes de Steven Gerrard de faire mieux que la saison passée : vice-champion. A noter qu’avec une cote de 3 contre 1 pour une place de champion au final, le pari très risqué d’un titre final pour les Rangers est tout sauf intéressant. Nonobstant son incroyable aura, l’ancien de Liverpool ne peut pas faire de miracles avec son effectif relativement faible.

Reste que tout comme les Celtic, l’antre des Glasgow Rangers est une véritable forteresse imprenable : 1 seule défaite en championnat la saison passée (0-1 contre Aberdeen) et deux victoires retentissantes sur le Celtic. Attention aux matchs à l’extérieur, ou le club a terminé avec un total de 5 défaites et de nombreux matchs nuls.

Sur qui parier derrière les deux grands ?

AberdeenSi nous regardons les bookmakers, c’est définitivement l’ancien club de Sir Chris Ferguson qui risque d’être le poil à gratter de cette Premiership 2019/2020 Écossaise : Aberdeen. Ils ont fait une bonne saison 2018/2019 (4éme à égalité avec Kilmarnock mais une moins bonne différence de buts), les départs ont été bien compensés et l’équipe s’est pour l’instant montrée très solide en qualifications d’Europa League : 4-2 contre les Finlandais de Rops et 6-1 contre les Géorgiens de Chikura en aller-retour. Suffisant ? A domicile, souvent. Mais cela reste très faible.

Pour encore mieux comprendre l’énorme différence de niveau entre les deux grands et le reste, il faut savoir que mis à part le Celtic et les Rangers, seuls deux transferts (!!!) rentrants ont été payants lors de ce mercato d’été : 300,000 euros pour le passage du gallois Christian Rhys Doidge de Forest Green (D4 Anglaise…) à Hibernian. Et 150,000 euros pour l’arrivée du belgo-nigérian Funso Ojo à Aberdeen, en provenance de Scunthorpe, également en D4 Anglaise. Cela se passe de commentaires…

Reste que derrière les 3 clubs précités, Hearts (plus que jamais un club historique local), Hibernian et Motherwell devraient pouvoir se qualifier pour les playoffs « des Champions ». Derrière, ce sera compliqué, notamment pour le miraculé 3éme de la saison passée, Kilmarnock. Le départ de leur coach Steve Clarke vers la sélection nationale d’Écosse va faire très mal…

à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires