Choc thermique pour ce dernier match décisif en vue des qualifs pour les 8e de la C1 dans un groupe A indécis entre Rome, actuel leader avec 9 pts, 13e en Série A & Bordeaux, 3e de la poule avec 7 pts, 4e de L1.



Football > Europe > Champions League
mardi 9 décembre 2008 – 20 h 45
Pari / Cotes AS Roma – Bordeaux

CLIQUEZ ICI POUR UN PARI REMBOURSÉ SUR AS ROMA – BORDEAUX !

Pari AS Roma - Bordeaux Choc thermique pour ce dernier match décisif en vue des qualifs pour les 8e de la C1 dans un groupe A indécis entre Rome, actuel leader avec 9 pts, 13e en Série A & Bordeaux, 3e de la poule avec 7 pts, 4e de L1. La 1ère journée n’avait pas commencé de la meilleure manière pour ces 2 acteurs dans la plus prestigieuse des compétitions. Pendant que l’AS Roma était cueillie à froid chez elle par le petit club de Cluj (1-2), Bordeaux avait des bouffées de chaleur à Stamford Bridge contre Chelsea (0-4). Lors de la 2e journée, l’AS Roma se déplaçait en France et les girondins concédaient leur seule défaite de cette saison à domicile (1-3). Mais à bien y regarder, ce résultat est trompeur & ne permet pas d’affirmer que les italiens avaient pris le meilleur du côté de la Garonne ce soir-là. Petit flash-back sur le scénario du match. Dès l’entame, Bordeaux bien en place ouvrit logiquement le score à la 18e par Gourcuff. Puis la partie s’enflamma quand Henrique fut expulsé à la 36e (seul absent notable pour mardi). Pourtant en infériorité numérique, les hommes de Blanc réussissaient à défendre mordicus leur avantage au tableau d’affichage jusqu’à la 64e où Vucinic égalisa. Dans la foulée, Julio Baptista, entré après la mi-temps, profita de cet espace vide pour inscrire le doublé du KO (71e & 83e). Vu la physionomie du match, la prestation des romains ne peut être considérée comme méritante.

Qu’en aurait-il été si la formation girondine était restée complète du début à la fin ? Je ne crois pas que Bordeaux sur sa pelouse aurait alors subi pareille humiliation, un nul tout au pire. C’est donc avec une envie de vengeance qui se mange froide que Bordeaux, invaincu depuis 4 rencontres toutes compétions confondues, vient disputer le bout de gras dans un duel à mort avec une Louve à 2 visages bien qu’invaincue depuis 7 matches toutes compétitions confondues. En C1, les Marine & Blanc ont su se relancer dans les 3 journées suivantes en battant le coriace Cluj (1-0 at home puis 1-2 en Transylvanie) & 1-1 à Chaban-Delmas face à l’ogre Chelsea.

De quoi largement réchauffer leur coeur dans cette bataille à la qualif’, et comme rien n’est encore joué in this group, les bordelais qui ne cessent de montrer l’ampleur de leur jeu ont donc leur destin dans les pieds. Pour réussir l’incroyable exploit de s’imposer au stadio Olimpico & envisager de rejoindre Lyon en 8e, l’entraîneur bordelais, fort de son expérience en Italie, donnera les conseils adéquats à ses joueurs pour figurer à la hauteur de l’événement, éviter le piège romain & faire front en prônant la concentration défensive en première mi-temps, puis la justesse de l’agressivité & le réalisme en seconde. Offensivement, leur préparation à l’impact physique dans les duels devraient leur offrir des opportunités de s’approcher du but adverse & ainsi permettre des occasions à un Gourcuff on-fire, un Chamakh bouillonnant & un Cavenaghi lumineux.

La zone du milieu renforcée s’appliquera à faire fondre les espaces afin de tuer tout espoir de solutions pour l’adversaire latin & surtout aura la consigne prioritaire de cadenasser le key-player italien, à savoir Totti. Côté défensif, Chalmé & consorts devront se montrer solides comme des icebergs, rester très attentifs pour prévenir tout danger sur les cages du portier expérimenté Ramé qui devrait faire son retour dans le XI-type & être réactifs pour lancer des contres fulgurants. Enfin, seule une victoire compte pour continuer l’aventure en C1, donc pas de calculs savants à faire, ce match de l’ultime chance est à jouer comme une finale, sans retenue & sans appréhension puisqu’ils ont tout à y gagner, la place pour l’Uefa étant déjà acquise. La pression semble donc plutôt dans le camp des hommes surconfiants de Spalletti qui, bien qu’un nul suffise à les qualifier, évolueront non seulement alourdis par l’estampille de favori &, la position de leader du groupe A étant leur ambition, joueront également crispés en pensant au résultat que Chelsea fera face à Cluj.

Il est clair que les italiens auront beaucoup plus à perdre en cas de défaite à domicile, donc cela pesera forcément sur leurs épaules. De plus, en dépit du fait qu’ils sont en regain de forme actuellement, force est de constater qu’ils ont indéniablement des problèmes en finition & même s’il n’a pas encaissé de buts dans ses 4 derniers matches, Doni n’a pas la carrure à garder ses cages inviolées indéfiniment. Enfin, argument purement suggestif, le trio arbitral sera d’origine allemande, une nation bien plus proche de la France que de l’Italie, cela pourrait-il avoir une influence…

Type de pari : HT / Double chance
Mon pronostic : Nul – Bordeaux
Meilleure cote : 1.54 chez Betsson
Ma mise : 10u

Pronostic réalisé par Chelou, membre de la Team PEL

Étiquettes : , ,
à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires