Pour le compte de la 24e journée de L1 Bordeaux reçoit Grenoble dans un match à priori déséquilibré pour un club promu en mission maintien mais aux allures de piège pour une équipe prétendante au titre…



Football > France > L1
Sam 14 février 2009 – 19 h
Pari / Cotes Bordeaux – Grenoble

LES PLUS GROS BONUS POUR PARIER BORDEAUX – GRENOBLE !

Pari Bordeaux - Grenoble Pour le compte de la 24e journée de L1, Bordeaux, 2e avec 42 pts, reçoit Grenoble, 12e avec 26 pts dans un match à priori déséquilibré pour un club promu en mission maintien mais aux allures de piège pour une équipe prétendante au titre. Après que l’OM ait mis fin last week à un run bordelais de 8 matches sans défaite, les girondins espèrent se relancer à domicile en l’emportant face au GF38, dans l’optique de rester accroché aux basques lyonnaises. Pourtant, le coach devra faire face à une gestion de son effectif puisque 2 autres parties rapprochées se suivent sur le calendrier du club au scapulaire, une pour les 16e en Uefa’s Cup contre Galatasaray next mercredi & une sortie à Sainté next sunday. De plus, entre la probable absence de Bellion blessé, la baisse de forme de Cavegol & Gourcuff qui commence à manquer de jus dû à des titularisations excessives (la blessure guette), la meilleure attaque de L1 peut paraître affaiblie, mais Gouffran pourrait très bien débuter la rencontre en 4-4-2 aux côtés de Chamakh qui, bien qu’appelé en sélection marocaine mercredi dernier sans avoir joué, aimerait bien se faire pardonner du but csc au Vélodrome. Au milieu, Fernando pourrait faire son retour à la récupération, parmi ses accolytes Wendel & Jussiê, Diarra & Traoré, Ducasse plus probable contre les turcs. Derrière, l’entraîneur se passera malheureusement des services de Diawara suspendu, c’est donc Chalmé, Jurietti, Trémoulinas & Planus qui formeront la solide assise défensive, avec captain Ramé dans les cages. Globalement, l’équipe reste à gros potentiel & en n’ayant pris qu’1 pt lors de ses 2 derniers matches, elle a ce soir obligation de rebondir pour rendre ses prétentions crédibles. Et concrétement, entre une défense bien en place & une zone centrale collectivement concentrée, il suffit que les attaquants se montrent un chouilla plus réalistes pour que les hommes de Blanc puissent sortir logiquement vainqueur de cette réception.

Côté isérois, le moral est en berne. Pas seulement dû aux résultats négatifs, mais surtout à cause du manque d’efficacité offensive. En effet, avec seulement 13 buts inscrits depuis le début de la saison & aucun en 2009, Grenoble possède la plus faible attaque du championnat. Pour endiguer le cruel manque de réussite d’un Moreira qui revient de blessure & d’un Akrour décevant, le coach Bazdarevic veut désormais pouvoir compter sur ses nouvelles recrues, Grandin & Boya. Alimentés par Baning, Feghouli ou encore Romao, l’animation offensive peut enfin espérer retrouver un peu de peps, d’autant que les alpins se sont jusqu’à présent toujours montrés moins tendus à l’extérieur (9 buts) qu’à domicile (4 buts). Mais en attendant que certains automatismes se mettent en place, l’attaque restera encore toujours autant inconsistante & pauvre, la faute à une prudente stratégie bien trop sécurisée, uniquement basée sur les contre-attaques. Une tactique qui souffre d’ailleurs trop de l’injustesse technique des contrôles, des longues passes en profondeur d’un milieu de terrain super lent & franchement maintenant attendue par les autres équipes. D’autre part, si le GF38 ne se classe encore pas trop mal au classement, pas sûr que ça dure, c’est only grâce aux points glanés sur ses « qualités » défensives. La technique est simple & bien rôdée, dès que l’adversaire a le ballon, les hommes de Mécha se transforment en maçons & se regroupent subitement tous derrière. Le portier Wimbee prend ensuite la truelle & dans ces conditions, l’arrière-garde devient difficile à manoeuvrer, ardue à percer & les brêches se font plutôt rares. Ceci dit, non seulement les girondins savent à quoi s’attendre mais peuvent en plus profiter d’une fatigue apparente des cadres dûe à une profondeur de banc très limitée. Pour finir, à l’image de l’an passé, c’est en période hivernale que les isérois, pourtant habitués au froid, sont les plus frileux & restent le plus prenables…

Type de pari : Spread
Mon pronostic : Bordeaux -1.5
Meilleure cote : 2.220 chez 10bet
Ma mise : 10

Type de pari : Spread
–> Mon pronostic : Bordeaux -1.5 <–
Meilleure cote : 2.20 chez 10Bet
Ma mise : 10 unités

Pronostic réalisé par chelou, membre de la Team PEL

Étiquettes : , ,
à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires