L’absence de Beckham à la Coupe du Monde affectera-t-elle réellement les chances de l’Angleterre ?

18 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 



L’Angleterre devra faire sans David Beckham et ses 115 sélections en Afrique du Sud lors de la Coupe du Monde. Le milieu de terrain anglais, 34 ans, a en effet été victime d’une rupture du tendon d’Achille gauche dimanche dernier avec l’AC Milan lors d’un match de Serie A contre le Chievo Vérone. Le Spice Boy a été opéré lundi dans une clinique en Finlande, mais son chirurgien, Sakari Orava, a confié que Beckham n’avait « aucune chance » de participer à la prochaine Coupe du Monde qui débutera le 11 juin prochain. Une mauvaise nouvelle qui n’a toutefois pas anéanti l’Angleterre. « La blessure de David Beckham est un désastre pour le joueur, pas pour l’Angleterre. C’est triste sur un plan personnel, en aucun cas une tragédie nationale », résume le quotidien The Daily Telegraph. En effet, pour le remplacer au sein du groupe, le sélectionneur Fabio Capello peut compter sur plusieurs prétendants, tels que Theo Walcott, Shaun Wright-Phillips, James Milner, Joe Cole ou encore Aaron Lennon.

Cette blessure prive le joueur d’une quatrième participation de suite à une Coupe du Monde, ce qui aurait constitué un record pour un joueur de la sélection anglaise. Beckham, qui a notamment reçu un message de soutien du Premier Ministre britannique Gordon Brown, s’est contenté de dire qu’il allait désormais « se contentrer pour revenir en forme dans les mois à venir ». Avec l’idée de déjouer les pronostics et d’aller à la Coupe du Monde ? Sans doute oui, mais plutôt dans un rôle d’accompagnateur qui lui semble d’ores et déjà acquis. C’est en effet le souhait de Fabio Capello, qui admire le « professionnalisme » du joueur et compte sur son retour pour « participer aux éliminatoires de l’Euro 2012 ».

Pour le fameux numéro 7 anglais, si sa sélection et son club de l’AC Milan ont tous deux déclaré compter sur lui à son retour sur les terrains, l’heure est au bilan avec l’Angleterre. Avec lui, la sélection a quitté le Mondial 98 en France en huitièmes de finale face à l’Argentine, rencontre au cours de laquelle il reçut un carton rouge pour un mauvais geste sur Diego Simeone (une élimination pour laquelle les médias en Angleterre lui ont d’ailleurs abondamment fait porter le chapeau). En 2002, il avait quitté, impuissant, la compétition face au futur vainqueur brésilien au stade des quarts de finale et enfin en 2006, le capitaine Beckham, bien que performant individuellement et décisif, n’avait pas su inspirer ses troupes au-delà, une fois encore, des quarts de finale.

Cette blessure intervient presque comme un signe du destin pour l’Angleterre, en quête d’une victoire en Coupe du Monde depuis 1966, comme un encouragement à tourner la page Beckham, considéré comme un pré-retraité dans son pays, pour se focaliser sur sa nouvelle star, Wayne Rooney, étincelant cette saison. Après tout, Beckham ne faisait plus vraiment partie du onze titulaire anglais depuis l’après Coupe du Monde 2006 (un seul match, face à Andorre, disputé dans son intégralité et pour le reste, des bribes de matchs ici ou là). Avec son milieu de qualité et ses titulaires Lampard, Carrick ou Gerrard, l’Angleterre fait bien sûr toujours figure de favori pour son entrée dans la compétition.

Chez Betclic, une cote de 1,60 est proposée pour un succès de l’Angleterre lors de son premier match face aux Etats-Unis alors que chez Unibet, vous pouvez dès à présent parier sur le stade qu’atteindra la sélection de Fabio Capello. La cote est de 5,50 pour une élimination de l’Angleterre en quarts de finale et de 4,50 pour que les coéquipiers de John Terry sortent du tournoi en demi-finale.