Paris en ligne: les députés votent un amendement interdisant le  »Betting Exchange » !

09 octobre 2009 par · 5 Commentaires 



Les députés votent un amendement interdisant le ''Betting Exchange'' !Le vote du projet de loi sur les jeux en ligne se poursuit aujourd’hui à l’Assemblée aujourd’hui mais un amendement important à l’article 2 du projet de loi a été adopté par les députés mercredi soir. L’amendement no 34 indique que : ‘‘L’autorisation de la bourse de paris (betting exchange), introduite par la possibilité donnée à un opérateur de proposer au public une cote correspondant à «une» évaluation des résultats qui n’est pas la sienne, mais celle d’un joueur, contredit le principe de «l’ouverture maîtrisée» promue par le projet de loi ».

Cet amendement de l’article 2 a soulevé la question de la limitation du taux de retour aux joueurs (fixé à 85%), du fait que le principe du  »betting exchange » place le joueur en position de bookmaker car c’est lui qui propose la cote. Il serait donc très difficile de faire respecter ce plafonnement. L’amendement propose donc de revenir à la définition du pari à la cote du projet de loi.

L’amendement numéro 34 en détails


Le principe du  »Betting Exchange » devrait être approuvé par la France

25 août 2009 par · 3 Commentaires 



Le principe du ''Betting Exchange'' devrait être approuvé par la France !Selon le très sérieux site spécialisé dans les jeux en ligne  »EGamingReview », le principe du  »Betting Exchange » (aussi appelé Bourse des paris) va être inclus dans le projet de loi qui doit être voté en Septembre par les députés. Pour rappel, seul le principe du pari à cote fixe (cote fixée par les bookmakers) était pour le moment accepté dans le projet de loi français sur l’ouverture à la concurrence début 2010. Cette nouvelle est très importante pour Betfair, le site anglais qui est leader mondial du secteur du  »Betting Exchange ». Cette décision serait le fruit d’un intense lobbying auprès du gouvernement français de la part d’un des actionnaires de Betfair, le célèbre patron français Bernard Arnault (patron du groupe de luxe LVMH), qui possède 10% de la société. Betfair a de toute évidence l’intention de demander une licence française dès l’ouverture du marché.

La fiscalité serait indentique à celle évoquée sur les paris à cote fixe, aucune distinction ne devrait être faite avec les paris de type  »betting exchange ».

Source : egrmagazine.com

CORRECTIF: La responsable juridique de Betfair a démenti les informations parues dans plusieurs médias spécialisés sur l’approbation du Betting Exchange. Nous corrigeons donc  cette information que nous avions pris la précaution d’annoncer au conditionnel. Nous vous tiendrons bien évidemment informés des prochaines évolutions sur le sujet, rien n’étant décidé pour le moment, la loi n’ayant pas encore été votée.