La Côte d’Ivoire mise sur Sven-Goran Eriksson

29 mars 2010 par · Ecrire un Commentaire 



A guère plus de deux mois du début de la Coupe du Monde 2010, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a enfin choisi son nouveau sélectionneur en jetant son dévolu sur l’expérimenté Sven-Goran Eriksson. Le technicien suédois, qui a démissionné le mois dernier de son poste à Notts County, est ainsi sorti gagnant d’un match à trois qui l’opposait à Philippe Troussier et Bern Schuster. A 62 ans, Eriksson succède à Vahid Halilhodzic à la tête de la sélection ivoirienne. Le Bosniaque a été récemment limogé après une CAN décevante de la Côte d’Ivoire et une élimination face à l’Algérie en quarts de finale. Le nouveau sélectionneur des Eléphants a la mission de « conduire la Côte d’Ivoire au Mondial et de lui assurer une participation honorable » a précisé la FIF.

Reste à savoir ce qui sera considéré comme « honorable » pour une sélection qui va disputer sa deuxième phase de finale de Coupe du Monde et qui a quitté la première dès le premier tour il y a quatre ans. Le talent individuel qui sera à la disposition d’Eriksson en Afrique du Sud peut laisser penser qu’une nouvelle élimination au premier tour ne sera pas appréciée, même si les adversaires proposés – le Brésil et le Portugal principalement – composent ce que les spécialistes appellent « le groupe de la mort ». « Cela va être super d’être à nouveau sur le banc pour une Coupe du Monde qui est le plus grand événement sportif au monde« , a confié Eriksson.

Sven-Goran Eriksson aura donc du travail d’ici juin et le début du Mondial pour mettre sur pieds une équipe capable de tenir tête à de tels adversaires. La Côte d’Ivoire compte sur l’expérience du très haut niveau du Suédois, qui a déjà dirigé les sélections de l’Angleterre et du Mexique. Avec l’équipe d’Angleterre, dont il était le premier sélectionneur étranger avant Fabio Capello, Eriksson a officié pendant cinq ans de 2001 à 2006, faisant grimper l’Angleterre de la 17e à la 6e place au classement FIFA. Ce bilan positif a été ponctué par deux quarts de finale de Coupe du Monde en 2002 et 2006, puis un autre quart lors de l’Euro 2004. L’une de ses plus grands faits marquant a été la victoire anglaise en Allemagne en 2001 pour la qualification au Mondial 2002 (1-5). Avec le Mexique, il n’a guère brillé avec moins d’un an de présence pour un limogeage après 13 rencontres en avril 2009, faute de performances.

Depuis sa victoire en Coupe UEFA en 1982 à la tête de Göteborg, Eriksson a dirigé de grands clubs européens. Le technicien suédois a entraîné successivement le Benfica, la Roma, la Fiorentina, la Sampdoria, la Lazio et Manchester City. Outre plusieurs titres de champions nationaux en Italie, au Portugal et en Suède, il a également atteint la finale de la Ligue des Champions en 1990, perdue contre l’AC Milan. Le suédois a également remporté la Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1999 avec la Lazio. Son dernier titre remonte à 2000 avec un triplé Serie A-Coupe d’Italie-Supercoupe d’Italie. Durant sa carrière, il a pris place sur un banc de touche lors de plus de 850 matchs comme entraîneur, pour 52% de victoires.

Dix ans sans grand succès pour Eriksson n’empêchent pas les bookmakers de croire en la Côte d’Ivoire pour cette Coupe du Monde. En effet, chez Betclic, la qualification des Eléphants dans le groupe G est estimée à une cote de 4,25, soit mieux que le Portugal, mais derrière le Brésil. L’arrivée d’Eriksson ajoutée au soutien populaire dont devraient jouir les Ivoiriens (lié au fait que le Mondial 2010 se dispute sur le continent africain )justifie sans doute cette hiérarchie des cotes pour le site de paris sportifs.