TDF: 8 000 € de dégâts à cause des clousLa 14e étape du Tour de France 2012, disputée dimanche, a été quelque peu perturbé par une bien mauvaise surprise! Des clous ont en effet été jetés sur la chaussée, provoquant de nombreuses crevaisons, de pépins techniques, voire même des chutes assez graves. L’Australien Cadel Evans, en lice pour les premières places de la Grande Boucle a, par exemple, dû changer 3 fois sa roue tandis que Kiserlovski s’est cassé la clavicule…

Jet de clous sur le Tour – 8 000 € de dégâts

Le journal L’Equipe affirme aujourd’hui que cette action complètement irresponsable devrait coûter pas moins de 8 000 euros aux équipes cyclistes. Dans le détail, la facture s’élève 5000 euros de boyaux pour les vélos des coureurs et 3 000 euros pour les pneus des voitures de directeur sportif. Du jamais vu, ou presque, pour une Grande Boucle peut habituée à ce genre d’exaction par le passé.

« On a tout de suite compris qu’il y avait quelque chose qui clochait, explique Bradley Wiggins (GBR/Sky, Maillot Jaune). Une ou deux crevaisons, ça peut arriver. Mais quinze coureurs qui crèvent en même temps, c’est évident que ça ne va pas. L’étape était jouée, il y avait dix-sept minutes d’avance pour les hommes de tête. Je pense que notre attitude était normale. Jean-François Pescheux (le directeur de la course) m’a montré un de ces clous. Je ne sais pas si quelqu’un était visé. C’est surtout triste… C’est l’un des risques du vélo, on est tellement près du public, ce n’est pas comme dans un stade. C’est très difficile de savoir qui a fait ça. On ne peut rien y faire. »

Une enquête ouverte

Au lendemain de cette mésaventure, les coupables sont dans la nature. L’organisateur du Tour de France, Amaury Sport Organisation (ASO), a néanmoins porté plainte contre X auprès de la gendarmerie. Le parquet de Foix a ouvert une enquête pour « dégradation et mise en danger de la vie d’autrui ». Espérons que l’on ne sera pas amené à assister à de nouveaux débordements du genre jusqu’à la fin de l’épreuve.






à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires