Vers un droit au pari au Royaume-UniOn vous l’expliquait il y a quelques temps, le dernier bilan du marché français des paris en ligne est relativement satisfaisant malgré les tergiversations en cours quant à l’instauration d’une taxe sur le Produit Brut des Jeux (PBJ). Le modèle tricolore fait même des émules comme au Royaume-Uni, où les autorités ont annoncé leur intention de se calquer sur la France et établir un droit au pari d’ici trois à quatre ans au plus tard…

Le modèle français fait des émules

Cette mesure vise à offrir aux organisateurs l’opportunité de bénéficier de l’activité des paris sur leurs évènements sportifs, mais pas seulement… Dans un contexte de crise économique sans précédent, Il s’agit aussi et surtout de combler les failles d’un système de régulation des jeux et paris en ligne encore trop laxiste au goût des autorités. D’où la proposition faite de faire des bookmakers implantés à l’extérieur du territoire britannique (Gibraltar, Alderney, etc.) des établissements « onshore » éligibles aux impôts et redevances sur les paris que paient les opérateurs de la métropole.

En s’alignant sur le modèle de la France -et ceux à venir au Danemark et en Espagne- le Royaume-Uni espère ainsi aller vers une harmonisation des comportements sur le plan national et à l’échelle européenne. En attendant l’application de ce droit au pari outre-Manche, découvrez notre comparateur de sites de paris sportifs pour en savoir plus sur les opérateurs légaux en France et leurs services.






à Lire aussi
Commentaires
Vos commentaires