Définitions:

Le jeu responsable est un ensemble de mesures visant à réduire le développement des habitudes de jeu excessives. (R. Ladouceur)

Le jeu doit être avant tout une activité de plaisir et doit rester un divertissement. Pour la majorité des joueurs, le pari sportif reste une activité contrôlée et récréative, c'est-à-dire qu'ils ne cherchent pas à jouer pour récupérer leurs pertes. Cependant, le jeu peut représenter un problème pour une minorité de personnes en cas de mises excessives et non maitrisées : c'est à ce moment la que la pratique du jeu devient « problématique », avec une perte de contrôle menant à des difficultés financières et des problèmes avec l'entourage, on parle de « jeu pathologique ». Le jeu pathologique a été reconnu comme maladie psychologique selon le système de classification international DSM-IV (Diagnostic Statistical Manual IV publié par l'American Psychiatric Association, 1994). Selon le D.S.M.IV le jeu pathologique est défini comme une « Pratique inadaptée, persistante et répétée du jeu ».

Il n'existe pas encore à l'heure actuelle d'étude de prévalence (% de joueurs en difficultés par rapport à la population totale) complète publiée sur les joueurs français. Selon les études et enquêtes  internationales réalisées sur le jeu problématique (surtout au Quebec et aux Etats-Unis), le pourcentage des personnes présentant désignées de jeu pathologique se situe entre 0.1% et 0.3% de la population.  On peut considérer par extrapolation qu'environ 600000 joueurs seraient touchés en France.

Prévention :

Test d'auto évaluation ((Source : Diagnostic Statistical Manual IV publié par l'American Psychiatric Association, 1994)

  1. Préoccupation par le jeu (par ex. préoccupation par la remémoration d'expériences de jeu passées ou par la prévision de tentatives prochaines, ou par les moyens de se procurer de l'argent pour jouer).
  2. Besoin de jouer avec des sommes d'argent croissantes pour atteindre l'état d'excitation désiré.
  3. Efforts répétés mais infructueux pour contrôler, réduire ou arrêter la pratique du jeu.
  4. Agitation ou irritabilité lors des tentatives de réduction ou d'arrêt de la pratique du jeu.
  5. Joue pour échapper aux difficultés ou pour soulager une humeur dysphorique (p. ex. des sentiments d'impuissance, de culpabilité, d'anxiété, de dépression)
  6. Après avoir perdu de l'argent au jeu, retourne souvent jouer un autre jour pour recouvrer ses pertes (pour se “refaire”)
  7. Ment à sa famille, à son thérapeute ou à d'autres pour dissimuler l'ampleur réelle de ses habitudes de jeu
  8. Commet des actes illégaux, tels que falsifications, fraudes, vols ou détournement d'argent pour financer la pratique du jeu
  9. Met en danger ou perd une relation affective importante, un emploi ou des possibilités d'étude ou de carrière à cause du jeu
  10. Compte sur les autres pour obtenir de l'argent et se sortir de situations financières désespérées dues au jeu

Si un joueur présente une ou plusieurs des manifestations suivantes, il est considéré comme un joueur à risque. A partir de cinq manifestations, on considère que sa pratique du jeu devient pathologique, il est nécessaire dans ce cas de se faire aider.

Conseils

Voici quelques conseils utiles pour que le jeu reste raisonnable

  • Ne jouez que quand vous êtes détendu et concentré.
  • Ne jouez jamais pour vous « refaire », considérez le jeu comme une activité de loisir, vous devez avoir en tête que la majorité de joueurs perdent sur le long terme
  • Faites régulièrement des pauses, décidez avant de jouer du temps que vous pouvez passer sans que cela nuise à vos autres activités
  • Décidez à l'avance du montant mensuel que vous êtes prêt à consacrer au jeu.  
  • N'augmentez pas la limite maximale que vous avez fixé auparavant
  • Décidez à l'avance du montant total de vos pertes.
  • Ne jouez jamais sous l'effet de l'alcool ou de médicaments.
  • Ne jouez jamais si vous sentez déprimé ou fatigué.

Mesures prises par les opérateurs de paris sportifs licenciés en France

Les sites de paris sportifs en ligne ayant obtenu une licence de paris sportifs de la part de l4autorité de Régulation des Jeux en France, l'ARJEL, sont soumis à des règles strictes en matière de jeu responsable, en voici les détails :

  • Fixation de limites d'approvisionnement de compte et de mise obligatoire dès l'ouverture de compte, limites s'appliquant par périodes de 7 jours
  • Versement automatique des gains : montant à fixer par le joueur après validation de son compte au delà duquel les crédits de son compte sont automatiquement reversés sur son compte bancaire
  • Auto-exclusion : le joueur peut à tout moment fermer son compte temporairement ou définitivement
  • Limites personnelles : le joueur peut demander à tout moment de baisser sa limite de mise ou de dépôt. L'exclusion dure un minimum de sept jours.
  • Historique complet de son compte : le joueur à la possibilité d'accéder rapidement à l'historique complet de son compte (dépôts, retraits, paris effectués, gains) sur une période allant jusqu'à un an et peut connaitre à tout moment le solde de son compte 
  • Vérification dans la liste des interdits de jeu du Ministère de l'intérieur dès l'ouverture d'un compte joueur puis vérification mensuelle.

Si ces conseils et mesures volontaires ne suffisent pas, le joueur doit se faire aider par des professionnels spécialisés dans l'addiction au jeu. L'aide apportée ne se concentre pas seulement sur le joueur mais aussi sur son entourage qui se sent souvent démuni face à des comportements addictifs.

Voici les associations et centres de soin en France capables de vous aider :

Organismes et associations d'aide aux joueurs :
http://forum.parissportifs.com/liens-et-numeros-utiles/55-les-organismes-daide-aux-joueurs.html

Centres de soin hospitaliers - services addictologie:

HopitalAdresseChef de ServiceTel.
Centre Hospitalier Abbeville43 rue de L'isle 80142 AbbevilleDr Maroussia WILQUIN03 22 60 28 27
CHU LILLE57 bd de metz 59037 Lille cedexPr Michel GOUDEMAND03 20 44 60 68
Hôpital Bichat-Claude Bernard46 rue Huchard 75018 ParisPr Michel LEJOYEUX01 40 25 82 63
Clinique Montevideo44 rue de la Tourelle 92100 Boulogne BillancourtDr William LOWENSTEIN01 41 22 96 88
Hôpital Beaujon (UTAMA)100 bd du Général Leclerc 92110 ClichyDr Philippe BATEL01 40 87 58 82
CHU Nord COLOMBES178 rue des Renouillers 92701 ColombesPr Jean ADéS01 47 60 64 09
Hopital Marmottan PARIS 17ème17-19 rue d'Armaillé 75017 ParisDr Marc VALLEUR01 45 74 00 04
Hôpital Paul-Brousse - VILLEJUIF12-14 avenue avenue Paul Vaillant CouturierPr Michel REYNAUD01 45 59 32 60
Hôpital Cochin8 bis rue Cassini 75014 ParisDr Badin de MONTJOYE01 58 41 16 78
CHU Besancon / Unité d'addictologie2 places Saint Jacques 25030 BesançonPr Daniel SECHTER03 81 21 81 54
Centre Hospitalier JURY-LES-METZBP 91084 57038 Jury-les-MetzDr Claude JACOB03 87 56 39 60
Maison des Addictions CAEN3 bd Maréchal-Lyautey 14000 CaenDr Louis LEBOCEY02 31 52 95 90
CHU Brest - Hôpital de BoharsHôpital de Bohars 29820 BoharsDr Pierre BODENEZ02 98 01 50 42
CHU Nantes - Hôpital Saint Jacques85 rue Saint Jacques 44093 NantesPr Jean-Luc VENISSE02 40 20 66 40
CHU ROUEN - Hôpital de Bois Guillaume147 avenue du Maréchal Juin 76230 Bois GuillaumeDr Christine LIBERT02 32 88 90 22