Unibet remporte l’award du meilleur opérateur européen de paris sportifs 2009

03 décembre 2009 par · Ecrire un Commentaire 



Unibet remporte l'award du meilleur opérateur européen de paris sportifs 2009Lors d’une cérémonie de remise des trophées organisée le magasine EgamingReview à Londres, les EGR Awards, le site d’origine scandinave Unibet a remporté le trophée du  » Meilleur opérateur de paris sportifs européen  » de l’année 2009. Unibet conserve donc son titre déjà gagné l’année dernière, c’est la 2ème fois consécutive que la société reçoit les honneurs de l’industrie du jeu en ligne. L’opérateur européen Betclic faisait également partie des nominés dans cette catégorie. A noter également, le titre de meilleur opérateur de jeux en ligne toutes catégories confondues (paris sportifs, poker, casino) est revenu à la compagnie d’origine autrichienne Bwin.

La Française des Jeux se prépare à l’ouverture !

19 novembre 2009 par · Ecrire un Commentaire 



La Française des Jeux se prépare à l'ouvertureLa FDJ a lancé il y a quelques jours son nouveau site de paris sportifs en ligne: adieu à Cote&Match et Cote&Score, le site ParionsWeb unifie désormais l’offre en ligne de la Française des Jeux. Le concept est très fortement inspiré des sites de paris sportifs déja existants, la FDJ se met au goût du jour et se prépare ainsi à l’ouverture du marché. Elle ne pouvait jusqu’à maintenant pas rivaliser sur le net à cause d’une offre très pauvre et d’un site peu adapté aux paris en ligne. L’offre sportive s’enrichit avec l’apparition du Tennis, et le nombre de paris augmente. Mais force est de constater qu’on est encore loin de ce que proposent les sites de paris sportifs en ligne (comme Betclic ou Unibet par exemple). Avec tout au plus 4 sports (foot, basket, tennis et rugby) et 9 types de paris disponibles, Parionsweb n’est pas encore au niveau. Et que dire des cotes, toujours aussi basses pour les joueurs avec un taux de redistribution se situant aux environs de 78-80% (contre 92% en moyenne pour les sites de paris en ligne). Notons aussi l’absence de bonus de bienvenue qui réduit encore l’attractivité du site pour un nouveau parieur.

Le lancement du site a fait suite au dévoilement du nouveau nom  »FDJ » et du nouveau logo, plus dynamique. Le dépoussiérage de l’offre a continué cette semaine avec le lancement de ParionsSport chez les 23500 détaillants répartis sur le territoire national . C’est en fait l’adaptation offline du principe de ParionsWeb avec la disparition la aussi de Cote & Match et Cote & Score. L’objectif annoncé est de rester compétitif face à aux différents sites de paris sportifs proposés sur Internet, mais pour avoir consulté les nouveaux tickets nous pouvons vous dire que ce n’est pas du tout évident d’adapter une offre Internet en version papier.

Coté communication on se souvient que la FDJ a déclaré au printemps dernier qu’elle ne ferait pas de publicité pour son offre de paris en ligne. Point de pub fracassante en effet pour le lancement de ParionsWeb mais des invitations lançées à des bloggeurs pour faire découvrir en avant première leur site lors d’une soirée spéciale au Park Hyatt à Paris.

La FDJ rajeunit son image, l’ouverture du marché approche…

Jeux en ligne: Betclic, Sportingbet et Unibet en nomination !

04 novembre 2009 par · Ecrire un Commentaire 



Jeux en ligne: Betclic, Sportingbet et Unibet en nomination ! Le très réputé magazine spécialisé dans les jeux en ligne E-Gaming Review va décerner le 30 Novembre prochain à Londres ses awards 2009 de l’industrie. Parmi les différentes catégories représentées, l »opérateur de paris sportifs européen » de l’année nous interesse tout particulièrement. Cette année, 6 sites de paris sportifs en ligne sont nominés dans cette catégorie: en plus de Betclic, Sportingbet et Unibet, les sociétés Bwin et Betsson sont sélectionnées.
Les critères de sélection sont assez sévères: réputation du produit, différenciation, diversité géographique, croissance, leadership et innovations, marketing en ligne et hors ligne, management du risque, rapidité des paiements et support client.

Chaque site sera jugé par des experts et l’opérateur obtenant le plus de points sera élu  »opérateur de paris sportifs européen de l’année ». Le marché européen étant très concurrentiel, la lutte s’annonce serrée entre les différents nominés. Betclic fait une entrée remarquée dans la short-list. On notera que tous ces sites figurent dans le Top 10 de notre classement, dont les 3 premiers sites de notre comparatif. Ceci est une nouvelle fois la preuve du sérieux et de la qualité de notre sélection et de nos tests.

Retrouvez les gagnants de ces awards 2009 début Décembre sur le site Egrmagazine.com

Paris en ligne: La FFT gagne contre Unibet

16 octobre 2009 par · Ecrire un Commentaire 



Paris en ligne: La FFT gagne contre Unibet ! La Cour d’appel de Paris a confirmé mercredi la condamnation d’Unibet dans l’affaire qui l’oppose à la FFT pour avoir proposé des paris sur Roland Garros. Unibet avait été reconnu coupable en mai 2008 par le TGI de Paris de parasitisme et atteinte au monopole d’exploitation et condamné à payer 500000 euros de dommages et intérêts. La peine a été alourdie et passe à 1,2 millions d’Euros à verser à la FFT: 500000 euros pour « parasitisme« , 300000 euros pour la  »reconnaissance du droit de propriété » et 400000 euros sur la contrefaçon de la marque Roland Garros. Rappelons qu’en avril 2008, le tribunal de première instance de Liège avait débouté la FFT dans une plainte similaire qu’elle avait déposée contre Bwin, Betfair et Ladbrokes. La notion de  »parasitisme » avait été rejetée, le juge avait alors considéré que “la simple mention du nom de l’évènement est une indication nécessaire à l’activité de paris en ligne ”.

Cette décision intervient au lendemain du vote de la loi sur les paris en ligne à l’Assemblée, avec notamment l’adoption de l’article 52 qui reconnaît le droit de propriété aux organisateurs d’évènements. C’est donc en quelque sorte une  »anticipation » de la future loi.

Unibet s’est dit  »surpris » de cette décision encore plus sévère et compte examiner tous les recours possibles en France et au niveau européen.

Partenariats radios/sites de paris en ligne: suite…et pas encore fin !

06 mai 2009 par · Ecrire un Commentaire 



Partenariats radios/sites de paris en ligneNous vous l’annoncions dans une précédente news du 20 avril dernier, la radio RMC (appartenant au groupe NextRadioTV) a lancé son émission  »Les paris RMC » consacrée aux paris sportifs en partenariat avec Unibet. En tant que passionés de paris sportifs, vous avez surement écouté les deux premières émissions diffusées le samedi matin de 10h à 12h, regroupant notamment les animateurs Vincent Moscato, Luis Fernandez et Roland Courbis. Une autre émission sur les paris sportifs a été lancée peu avant sur la radio RTL en partenariat avec l’opérateur historique la Française des Jeux:  »On joue le match ». En plus de ces partenariats entre radio et opérateurs de paris en ligne, on a pu entendre plusieurs publicités pour le site Betclic diffusées sur Europe 1 lors de la rencontre Bordeaux -Lyon du Dimanche 19 avril.

Cette publicité massive dans les médias radio de sites de paris en ligne privés toujours jugés illégaux par la France mais soutenus par la Commission Européenne (avis motivé envoyé à la France en Juin 2007, les commissaires européens ayant estimé qu’elle enfreint le Traité de l’UE avec sa situation de monopole eu égard à l’article 49 du Traité CE sur la liberté de prestation de service au sein de l’Union), a fait réagir le ministre du budget Eric Woerth et le Conseil Supérieur de l’audiovisuel, le CSA, qui a envoyé une lettre de rappel à l’ordre au groupe NextRadio TV propriétaire de RMC et à Europe 1 pour leur signifier que la publicité pour les jeux d’argents est toujours interdite en France conforément à la loi du 21 mai 1836 et à loi du 12 juillet 1983 sur les jeux de hasard.

RMC a répondu par voie de communiqué en indiquant que  »la station considère que rien ne justifie la différence de traitement entre Internet et la presse, d’une part, et les médias audiovisuels, d’autre part, a fortiori dans un marché publicitaire sinistré pour les radios. Tous les médias doivent aujourd’hui pouvoir faire de la publicité en faveur des opérateurs privés de jeux en ligne, conformément au droit communautaire que la France applique très tardivement avec le projet de loi de « libéralisation » du secteur à compter du 1er janvier 2010 ».

Les opérateurs privés de leur coté parlent ouvertement d’une situation de concurrence déloyale, puisque l’opérateur historique, la FDJ, n’a pas hésité à lancer plusieurs partenariats avant même l’ouverture du marché profitant de son statut de monopole. Isabelle Parize, la directrice générale de Mangas Gaming propriétaire de Betclic a ainsi indiqué dans le journal Le Figaro :“Nous ne pouvons pas nous permettre de regarder les bras croisés La Française des jeux multiplier les initiatives en lançant de nouveaux jeux et nouant des partenariats avec les plus grands médias sans réagir…Les pratiques de La Française des jeux sont discriminatoires. Nous sommes prêts à accepter les conditions fixées par le projet de loi, mais on ne peut pas nous priver de la moindre chance d’exister. Nous souhaitons que le gouvernement prenne des mesures de protection provisoires “

Réaction du ministre du budget lors d’une interview parue dans Le Figaro du 29 avril:

Dans un soucis d’apaisement, le ministre du budget a indiqué que, même si la publicité pour les jeux en ligne reste illégale, la Française des Jeux et le PMU se sont engagés à ne plus faire de publicité pour les paris sportifs et les paris hippiques jusqu’à l’ouverture du marché le 1er janvier 2010. Cette décison souligne toute l’ambiguité de la position de la France qui donne en quelque sorte raison aux opérateurs de jeux européens qui réclament une égalité de traitement avant cette date.

Décisions de Betclic/Europe 1 et RMC/Unibet:

Suite à cette intervention du ministre Eric Woerth,Betclic et Europe 1 ont annoncé dans un communiqué commun la suspension de leur accord de partenariat: « Dès lors que toutes les actions de promotion, émissions dédiées, partenariat, sponsoring, des opérateurs de paris sportifs et de jeux en ligne – publics et privés – sont effectivement et clairement reportées ou annulées, Betclic et Europe 1 déclarent qu’ils sont prêts eux-aussi à suspendre leur accord de partenariat à l’antenne ».

La réaction de RMC et Unibet a été plus tardive. Selon le site Boursier.com, le groupe NextRadioTV propriétaire de RMC a envoyé une lettre au CSA l’informant de sa décision de suspendre, dès samedi prochain, le parrainage par la société Unibet de son émission  »Les paris RMC » dans l’attente des clarification du Gouvernement et souhaite une réunion prochaine des professionnels des médias à ce sujet.

En tout état de cause, il y a eu clairement au cours du dernier mois une forte attention médiatique autour des paris sportifs en ligne, on est loin de ces reportages  »vampirisant » les opérateurs de paris en ligne qu’on avait l’habitude de voir au cours des dernières années…

Unibet futur sponsor du PSG!

17 mars 2009 par · Ecrire un Commentaire 



Unibet Sponsor PSG Selon l’édition dominicale du journal  »L’Équipe », l’opérateur de jeux en ligne Unibet aurait signé un partenariat avec le club de la capitale. Cet accord serait d’une durée de 3 ans pour un montant estimé entre 2 et 3 millions d’euros, juste derrière le sponsor Fly Emirates qui verse 3,25 millions par saison. Compte tenu de la legislation actuelle, le logo d’Unibet n’apparaitra pas encore sur le maillot des joueurs du PSG, l’ouverture du marché des jeux à la concurrence étant prévue pour janvier 2010. Unibet devra obtenir une licence de l’autorité de régulation française pour être autorisée en France et pourra apparaitre en toute légalité. C’est le 2ème club de foot â être sponsorisé par Unibet après le FC Valence en Espagne, le site sera sponsor maillot du club espagnol dès la saison prochaine.

Unibet avait déja tenté sa chance dans le sponsoring sportif, on se souvient en effet du lancement de l’équipe cycliste Unibet il y a 2 ans, mais l’équipe n’avait pu porter les couleurs du site de jeux en ligne dans les courses françaises et belges (elle portait le nom Canyon.com lors de ces courses), et l’équipe s’est retirée du circuit en 2008.

Cette nouvelle est intervenue le jour du match PSG-OM, ce classique du championnat de France. Les rencontres entre les 2 équipes pourraient bien devenir aussi un affrontement sur le terrain des paris sportifs puisque l’opérateur de jeu Betclic deviendra le sponsor de L’Olympique de Marseille dès l’ouverture du marché en 2010. Le ‘classico’ de la saison prochaine pourrait bien être une vitrine médiatique de premier choix pour Unibet et Betclic qui se livreront une bataille acharnée pour conquérir des parts de marché en France.

« Page Précédente