Cotes Vainqueur Coupe du monde 2022

Des matchs de groupe à la grande finale, nos équipes actualisent les cotes vainqueur Coupe du Monde 2022 pour vous permettre d’engager des paris dans les meilleures conditions. Définir quelle sélection soulèvera la Coupe du Monde le 18 décembre 2022 dans l’antre du Lusail Iconic Stadium n’est pas chose facile, mais les informations ci-dessous sont là pour vous y aider.

La Coupe du Monde de football a débuté le 20 novembre 2022 au Qatar et met actuellement aux prises les meilleures équipes nationales du monde (celles qui ont passé la phase des éliminatoires). Après avoir battu la Croatie sur le score sans appel de 4-2 lors de la finale 2018, les Bleus sont les champions du monde en titre.

Il s’agissait là de leur deuxième victoire en finale de Coupe du Monde après 1998 et leur retentissant 3-0 face au Brésil. Pourront-ils défendre leur titre et arracher un troisième sacre mondial ? Ci-après, vous trouverez les cotes vainqueur Coupe du Monde parfaitement actualisées. Nous avons également jugé bon de vous livrer les cotes vainqueur des huitièmes de finale.

Outre les cotes vainqueur Coupe du Monde 2022, n’oubliez pas non plus de jeter un coup d’oeil du côté des bonus paris sportifs proposés par les différents bookmakers français pour débuter de la meilleure manière qui soit ! Si vous ne possédez pas encore de compte chez l’un ou l’autre des sites de paris sportifs français, c’est l’occasion rêvée de sauter le pas ! Voici déjà la liste des bookmakers qui offrent les meilleures cotes pour la Coupe du Monde Qatar 2022…

Cotes Vainqueur Coupe du Monde 2022 | Qui sont les favoris ?

cotes vainqueur coupe du monde 2022

Cotes Vainqueur Coupe du monde 2022 | Groupes + Huitièmes de finale

Huitièmes de finale | Pays-Bas VS. États-Unis

Vainqueurs du groupe A, les Pays-Bas vont croiser le fer avec les États-Unis, deuxièmes du groupe B. Même s’ils n’ont toujours pas concédé la moindre défaite, le parcours des Américains n’a pas été de tout repos. Après un match nul face aux Gallois (1-1) et aux Anglais (0-0), ils ont réussi à venir à bout des Iraniens sur le frêle score de 1-0.

Malgré un match nul concédé face à l’Équateur, les Néerlandais se sont montrés plus convaincants. En témoignent leur victoire face au Qatar (2-0) et surtout face au Sénégal (2-0). Les deux équipes abritent de jeunes talents qui évoluent dans les clubs européens les plus renommés.

En l’absence probable de Christian Pulisic sur blessure, le onze de départ américain devra compter sur le talent individuel de Haji Wright et de Timothy Weah pour faire la différence. Tyler Adams et Weston McKennie ne manqueront pas de faire parler la poudre en milieu de terrain. Tim Ream aura également son mot à dire en défense, même si cette dernière n’a pas été mise à rude épreuve lors de leurs matchs précédents.

Les Pays-Bas ne sont pas en reste. Ils peuvent se targuer d’avoir une attaque à même d’infliger de gros dégâts à leurs adversaires. Cody Gakpo (3 buts en 3 matchs), Memphis Depay (en meilleure forme) et Davy Klaassen ne sont pas là pour nous contredire.

De même, les États-Unis auront sûrement un mal de chien à investir les lignes défensives néerlandaises, solidement tenues par Matthijs de Ligt, Virgil van Dijk et Nathan Aké. Frenkie de Jong est également un milieu de terrain très précieux dans la charnière centrale. Bref, même si tout porte à croire qu’il s’agira d’un match assez serré, les Pays-Bas sont, sur le papier, les favoris à la victoire.

Huitièmes de finale | Angleterre VS. Sénégal

L’Angleterre s’est hissée en tête du groupe B et affrontera désormais le Sénégal en huitièmes de finale. Les Lions de la Téranga ont terminé à la deuxième place de leur groupe. Malgré une défaite lors de leur match d’ouverture face aux Pays-Bas (2-0), ils ont corrigé le tir en remportant une victoire face au Qatar (3-1) et à l’Équateur (2-1).

En dépit de l’absence de Sadio Mané, le onze de départ sénégalais a montré de bien belles choses. En témoignent Ismaïla Sarr et Kalidou Koulibaly lors du match décisif face à la Tri équatorienne. C’est plutôt du côté de la défense que le bât blesse. Avec quatre buts encaissés en trois matchs, nul doute qu’il y a des points à améliorer de ce côté-là.

Quant à l’Angleterre, son effectif de départ n’a pas beaucoup évolué depuis l’entame de la compétition. Les Three Lions ont inscrit neuf buts en trois matchs et n’en ont concédé que deux (face à l’Iran). Du côté anglais, les problèmes se situent plutôt en milieu de terrain, très atone face aux Américains, notamment (0-0). Phil Foden pourrait-il constituer l’adjuvant offensif qui manque à l’Angleterre en ce moment ? Nous l’avons vu accomplir de belles choses face au Pays de Galles (3-0).

Du côté de la défense, Kyle Walker, Luke Shaw, Harry Maguire et John Stones sont là et bien là pour verrouiller les lignes arrières. Si l’on en croit les cotes vainqueur Coupe du Monde, l’Angleterre dispose tout de même des meilleures chances pour se qualifier en quarts de finale. Voyez plutôt :

Huitièmes de finale | Argentine VS. Australie

Après leur mésaventure face à l’Arabie Saoudite (1-2), l’Argentine est sortie victorieuse du groupe C suite à ses succès face au Mexique (2-0) et à la Pologne (2-0). L’Albiceleste va devoir faire face à… l’Australie ! Avouez que nul ne s’attendait à cette affiche en huitièmes de finale tant on pensait que le Danemark allait s’extraire du groupe D en compagnie de la France sans grande difficulté, mais il n’en fut rien.

Suite à leur victoire face au Danemark (1-0), les Socceroos se sont hissés à la deuxième place de leur groupe. Le onze argentin a montré de quoi il était capable. Lionel Messi et Enzo Fernández ont marqué contre le Mexique. Alexis Mac Allister et Julián Álvarez ont marqué contre la Pologne.

Bref, le danger peut venir de partout. De même, après une première journée assez tumultueuse face aux Saoudiens, la défense argentine semble avoir repris des couleurs avec un Nicolás Otamendi et un Cristian Romero au mieux de leur forme.

Du côté des Australiens, nul doute que leurs succès face à la Tunisie (1-0) et au Danemark (1-0) les ont galvanisés. Même si leur défense aura fort à faire pour contenir les assauts répétés de Lionel Messi, de Julián Álvarez ou encore d’Ángel Di María, les hommes de Graham Arnold ont le moral au beau fixe. Néanmoins, les cotes vainqueur Coupe du Monde penchent, très logiquement, du côté des Argentins. Regardez :

Huitièmes de finale | France VS. Pologne

Malgré tous les forfaits de taille que la France a dû encaisser avant l’entame du tournoi, les Bleus se sont hissés en tête du groupe D de manière plutôt convaincante. Après une victoire face à l’Australie (4-1) ainsi qu’une autre face au Danemark (2-1), la France a trébuché contre la Tunisie (0-1).

Sans pécher par excès de confiance, il convient toutefois de relativiser cette défaite, car Didier Deschamps a préféré déployer l’équipe B pour permettre à l’équipe A d’aborder le reste de la compétition avec davantage de fraîcheur physique.

En plus de maîtriser la possession du ballon, la France affiche l’une des attaques les plus dangereuses de la compétition. Kylian Mbappé, Olivier Giroud, Antoine Griezmann et Adrien Rabiot ne sont pas venus au Qatar pour faire de la figuration…

De leur côté, les Polonais ont arraché leur qualification en huitièmes en passant par le chas de l’aiguille. Après son match nul face au Mexique (0-0) et sa défaite face à l’Argentine (0-2), la Pologne ne doit son salut qu’à une meilleure différence de buts (0) par rapport au Mexique (-1), troisième du groupe C.

Les Polonais peuvent-ils créer la surprise et éliminer les champions du monde en titre ? Objectivement et réalistiquement, un tel scénario relèverait du miracle pur et simple, même si le portier Wojciech Szczesny a réalisé quelques jolies parades. Robert Lewandowski, trop souvent isolé en pointe de l’attaque, n’a pas vraiment marqué les esprits, pour l’instant… Voici les cotes du match :

Huitièmes de finale | Japon VS. Croatie

Suite à son match nul (0-0) contre la Belgique, la Croatie s’est arrimée à la seconde place du groupe F. Elle affrontera le Japon, vainqueur du groupe E, dans la première moitié de tableau. Encore une affiche surprenante dans cette Coupe du Monde qui, décidément, n’est pas avare de surprises.

La défense croate a excellé en phase de groupes, ne concédant qu’un seul but contre le Canada (4-1) au cours de ses trois matchs. À l’exception notable de son match contre la Belgique, la Croatie s’est également rendue maître de la possession de balle.

Ses deux défenseurs centraux, Dejan Lovren et Josko Gvardiol, ont montré de quoi ils étaient capables, tandis qu’en milieu de terrain, Luka Modric ne laisse pas une minute de répit à ses adversaires. Les Croates rivalisent d’ingéniosité pour faire basculer le match en leur faveur, et ce, à tout instant de la partie.

De son côté, le Japon a réalisé l’exploit de finir en tête du groupe E en battant l’Allemagne (2-1) et l’Espagne (2-1). Ironie du sort, les Japonais n’ont perdu que contre le Costa Rica (0-1), l’équipe la plus faible de leur groupe. Sur certains forums fleurissent des théories selon lesquelles l’Espagne aurait sciemment perdu contre le Japon pour concourir dans la moitié de tableau qui était plus à sa convenance.

En toute objectivité, nous nous sommes également posé cette question et… nous n’avons pas de réponse à vous offrir. À chacun son libre arbitre. Toujours est-il que Ritsu Doan (auteur d’un but contre l’Allemagne et l’Espagne), Takuma Asano et Ao Tanaka ont montré ce qu’ils avaient dans le ventre. Mais peuvent-ils cependant faire vaciller les vice-champions du monde croates ?

Huitièmes de finale | Maroc VS. Espagne

Après son match nul contre la Croatie en match d’ouverture du groupe F, le Maroc a réussi à l’emporter face à la Belgique (2-0) et au Canada (2-1). En terminant en tête du groupe F, les Marocains vont devoir affronter les Espagnols, deuxièmes du groupe E suite à leur défaite contre le Japon.

Là où tout le monde voyait la Belgique et la Croatie se disputer la première place du groupe, ce sont finalement les Lions de l’Atlas qui leur ont grillé la politesse. Bien que la possession de balle n’ait pas été en leur faveur sur l’ensemble des trois matchs, le onze marocain s’est montré à la fois redoutable et entreprenant. Avec Hakim Ziyech et Youssef En-Nesyri en attaque, nous savons que le Maroc peut accomplir de belles choses.

De son côté, l’Espagne a entamé la compétition de la plus brillante des manières en étrillant le Costa Rica sur le score sans appel de 7-0. Après un match nul (1-1) face à l’Allemagne, la Roja a flanché contre le Japon (1-2) pour rétrograder à la seconde place du groupe E. Malgré cette défaite, les Espagnols sont donnés archi-favoris par l’ensemble des bookmakers.

Huitièmes de finale | Brésil VS. Corée du Sud

Bien qu’ayant perdu leur dernier match de poule face au Cameroun (0-1), le Brésil a terminé vainqueur du groupe G (à égalité de points avec la Suisse, mais avec une meilleure différence de buts) après leurs victoires successives face à la Serbie (2-0) et la Suisse (1-0).

À dire vrai, la préoccupation majeure de cette équipe reste la finition. En effet, ils n’ont marqué que 3 buts en 57 tentatives (tirs) au cours de leurs trois matchs de poule. Et la perte de Neymar sur blessure n’a pas arrangé les choses. Néanmoins, il faut savoir qu’en Coupe du Monde, jamais le Brésil n’a été défait par une équipe asiatique, quelles que soient les circonstances.

Du reste, nous nous attendons à ce que Richarlison, Vinícius Júnior et Raphinha réalisent de belles performances en attaque. Chacun d’eux représente une menace constante pour l’adversaire et nul doute qu’ils feront parler la poudre au stade 974 de Doha.

Très rares sont ceux qui pensaient que la Corée du Sud atteindrait les huitièmes de finale, surtout après sa défaite tonitruante face au Ghana (2-3). Longtemps considérés comme outsiders, les Taegeuk Warriors ont quand même réussi à terminer à la seconde place du groupe H à la faveur de leur victoire face au Portugal (2-1), au nez et à la barbe de l’Uruguay. Néanmoins, nous ne donnons pas cher de leur peau face à l’ogre brésilien, ni les bookmakers non plus…

Huitièmes de finale | Portugal VS. Suisse

Malgré une défaite surprise (certes de l’équipe B) face à la Corée du Sud (2-1), le Portugal est sorti vainqueur du groupe H. L’équipe de Fernando Santos semble avoir mûri et ne s’en remet plus aux performances individuelles de Cristiano Ronaldo pour aller de l’avant. Tout comme la Suisse, le Portugal a remporté deux victoires pendant la phase de groupes (3-2 contre le Ghana et 2-0 contre l’Uruguay).

De son côté, la Suisse a terminé à la deuxième place du groupe G suite à sa victoire face à la Serbie (3-2). Les hommes de Murat Yakin ont résisté assez brillamment aux assauts de l’équipe brésilienne. Il a fallu un but tardif de Casemiro pour les tenir en échec sur le fil. C’est une équipe solide réputée pour ses qualités défensives et son sens de l’opportunisme.

Breel Embolo, Ruben Vargas et Xherdan Shaqiri peuvent faire basculer le cours d’un match à eux seuls. Par ailleurs, Remo Freuler, Djibril Sow et Granit Xhaka tiennent le milieu de terrain avec une ténacité indomptable. Bref, même si les bookmakers octroient au Portugal le statut de favori, le match s’annonce bien plus serré qu’il n’y paraît… Après tout, n’est-ce pas la Suisse qui a sorti la France lors de l’Euro 2021 ?

x

Newsletter error